Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

6 Nations féminin – Les notes des Bleues : Romane Ménager dans l’avancée, Emilie Boulard en difficulté…

Les Bleues ont décroché un court mais précieux succès face à l’Ecosse à Edimbourg. Même si, comme son équipe, l’centre de troisième ligne Romane Ménager a connu du déchet, elle a été l’une des meilleures françaises sur le terrain, avec l’centre Nassira Kondé. En revanche, l’arrière Emilie Boulard était en difficulté.

1.Annaëlle Deshaye : 4/10

Elle a mal commencé la réunion avec une mauvaise passe à Khalfaoui ainsi qu’une perte de balle. Elle a également été pénalisée en mêlée pour ne pas avoir poussé droit, mais a néanmoins apporté sa puissance au jeu de course, notamment en défense. Remplacé par Ambre Mwayembe, récompensé par un bon jeu au sol à l’heure de jeu.

2. Agathe Sochat : 5/10

Une semaine après avoir été très marquant face à l’Irlande, le talonneur girondin présente un bilan plus contrasté. Elle était encore très active en défense, mais a connu plusieurs imprécisions dans ses lancers. Comme son équipe, elle a manqué de patience en tentant elle-même ce coup de pied en pronation dans les 22 mètres écossais (47e.) remplacée par Manon Bigot à la 70e.

3. Assia Khalfaoui : 6/10

Auteur de la première avance du jeu, le Girondin s’est rattrapé avec quelques charges puissantes qui ont fait des dégâts. Elle était tout près de marquer à la 27ee mais il est revenu au but. Elle a raté une autre opportunité de test après la pause, mais cette fois par manque de soutien. Remplacée par Clara Joyeux à la 65e.

4. Manae Feleu : 5,5/10

Comme à son habitude, le capitaine français a parcouru beaucoup de terrain et réalisé un gros travail. On l’a moins vu ballon en main que la semaine dernière, et a eu quelques déchet, comme cette passe à Marine Ménager en fin de match.

5. Madoussou Chute : 5/10

Comme d’autres, on a moins vu les Girondines ballon en main. Et quand elle l’avait, elle était souvent bien taclée par deux adversaires, un aux jambes et un au ballon. En revanche, elle a été très percutante en défense, notamment à la 44e minute. Doublé en touche peu après l’heure de jeu dans le premier bloc.

6. Axelle Berthoumieu 6/10

La Blagnacaise a souvent pris des ballons difficiles face à une défense placée mais s’en est plutôt bien sortie même si elle a été pénalisée pour avoir gardé le ballon au sol à la 16e minute, sans impact sur le score. Têtue, elle a été constante en défense et a fait un gros travail au centre du terrain. Remplacée par Charlotte Escudero (57e)

7. Gaëlle Hermet : 6/10

Pour sa soixantième sélection, Toulouse avait à cœur de réaliser un bon match. Et cela s’est vu d’emblée, avec une première bonne intervention défensive. Elle a d’ailleurs récupéré un ballon chaud au sol dès la 5e minute. Remplacé par Emeline Gros qui a inscrit l’essai libérateur en fin de match.

8. Romane Ménager : 7/10

La Montpelliéraine a été élue femme du match. Elle s’est immédiatement fait remarquer en signant la première percée du match pour les Bleus après un début de match proche d’un ruck. Mais comme son équipe, elle a eu du déchet, comme cette mauvaise transmission après une touche de Bourdon-Sansus, un lancer non rattrapé (51e).e), ou une mauvaise passe à la 71e. Cela dit, sa forme olympique lui a permis de tenir le rythme pendant 80 minutes, au point d’être laissée trop seule par ses coéquipières qui avaient du mal à la suivre.

9. Pauline Bourdon Sansus 6/10

Le demi de mêlée français a commis une petite erreur technique en tout début de match sur un jeu du pied lâche. Sinon, comme à son habitude, elle était parfaitement énergique autour des rucks tout en essayant d’amener de la vitesse au collectif. Malheureusement, elle souffrait également d’un manque de soutien offensif autour du porteur du ballon et devait donc souvent se concentrer sur la possession du ballon. Remplacée par Alexandra Chambon à l’heure de jeu.

10. Lina Queyroi 5/10

Le chef d’orchestre français n’a pas réussi à vraiment peser sur les débats, avec des initiatives souvent malheureuses, comme cette tentative de passe du pied pour Marine Ménager en tout début de seconde période qui a été complètement ratée puisque le ballon tournait derrière le but loin du but. Ailier français. Elle avait néanmoins une bonne longueur de pied lors du deuxième acte avec le vent dans le dos. Face aux perches, elle a laissé cinq points au passage.

11. Marine Ménager 4/10

Elle n’a pas eu beaucoup d’occasions de se mettre en action, notamment lors d’un premier acte difficile avec une mauvaise passe et son absence à l’appui d’une relance de Boulard (penalty contre la France). En début de seconde période, elle n’a pas compris Arbey après une belle passe après contact de Kondé. Un bon tacle sur le banc de touche à son actif et un bon retour intérieur en toute fin de match sur l’action qui a donné lieu au deuxième essai des Bleues.

12. Gabrielle Vernier 6/10

Elle s’est encore montrée précieuse dans le secteur défensif en se montrant intransigeante au centre du terrain. Offensivement, elle a donné le ton à la ligne d’attaque française avec des courses intéressantes qui ont ouvert des espaces. Elle a très souvent joué fair-play, malgré un ballon envoyé dans un ballon mort et une passe vers personne à la 78e minute. Mais, ce sont deux petites erreurs dans un match plein de maîtrise, à l’image de sa passe décisive sur le deuxième essai des Bleues en toute fin de match. Elle a été remplacée pendant dix minutes en première période par Morgane Bourgeois pour passer favorablement le protocole commotion cérébrale.

13. Nassira Kondé 7/10

Aux côtés de Gabrielle Vernier qui a bien fixé la défense écossaise, Nassira Kondé a su faire parler ses jambes, créant souvent des changements de rythme favorables. Elle a notamment réalisé une belle balade en début de rencontre. Elle aurait même pu marquer suite à cette action mais elle a tenté une tentative vers l’avant en tentant de récupérer une passe risquée. Elle a également été impeccable dans le secteur défensif.

14. Kelly Arbey 5/10

Elle n’a pas été d’une grande utilité dans le premier acte. Après la pause, elle s’élançait sur une offensive française qui aurait dû être gagnante, notamment en raison d’un malentendu avec Marine Ménager. Il est néanmoins décisif pour conclure une puissante attaque française et inscrire le premier essai des Bleues (53e).

15. Émilie Boulard 4/10

Face au vent en première période, elle a tenté de gagner du terrain en relançant, sans grand succès. Elle est notamment pénalisée au sol (39e). Elle a bien servi Kelly Arbey sur le premier essai des Bleues mais elle s’est montrée par ailleurs discrète ou peu réussie, à l’image d’un coup de pied bloqué et d’un deuxième penalty sifflé à son encontre (57e).

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page