Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

le président de la commission d’enquête TNT s’en prend à Barthès chez Hanouna

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

Après avoir entendu plusieurs personnalités du monde de la télévision ces dernières semaines, notamment sur le respect du pluralisme dans leurs émissions, Quentin Bataillon s’est adressé à « TPMP » pour assurer le service après-vente.

L’apparition du député Quentin Bataillon dans l’émission « Ne touchez pas à ma TV » sur C8 laisse certains de ses confrères perplexes. Le président de la commission d’enquête sur les fréquences de la TNT (issue de la majorité présidentielle) a fait le point ce mardi 2 avril sur son travail sur la scène de Cyril Hanouna, lui-même interrogé par cette commission… et égratignant au passage un animateur concurrent , Yann Barthès, également entendu par la commission.

« Je pense que c’était la première fois que je me mettais en colère, il a eu une attitude assez arrogante dès le début, il a refusé de répondre à nos questions », a déclaré Quentin Bataillon à propos du présentateur de Quotidien, sur TMC. Il a ensuite critiqué la posture des députés LFI lors de la commission d’enquête, dont son rapporteur Aurélien Saintoul : il rédigera son rapport « seul » au début du mois de mai, et « J’imagine qu’il sera marqué »» a taclé Quentin Bataillon, souhaitant « Sortez de la chasse aux sorcières, de la chasse aux présentateurs, aux journalistes, aux chaînes ».

Du « mépris » des députés pour « TPMP » ?

« Nous devons faire des recommandations sur le cadre » du choix des détenteurs de fréquences, a-t-il déclaré. « Nous n’entrons pas chez les gens pour leur dire ce qui est bien et ce qui ne va pas » Et, « Parfois, le mépris que certains peuvent avoir pour votre émission se transfère sur ceux qui la regardent », a fait valoir le parlementaire. Avec Aurélien Saintoul, il affirme avoir « tout est fait pour garder des relations aussi cordiales que possible »alors que les relations se sont tendues au fil des auditions, de celle de Vincent Bolloré – milliardaire qui contrôle le groupe Canal+ dont C8 – à celle de la ministre de la Culture Rachida Dati.

Aurélien Saintoul a ironisé sur X à propos de l’invitation de Quentin Bataillon dans « TPMP » : « Merci pour votre approche expérimentale pour faire avancer la commission d’enquête. N’oubliez pas de vérifier si on peut désormais nommer voire critiquer V. Bolloré dans TPMP sans risquer de se faire attaquer par C. Hanouna., a-t-il ajouté en référence à un épisode de novembre 2022 où le député LFI Louis Boyard, invité de l’émission, avait été insulté en direct. Cela s’est soldé par une amende record de 3,5 millions d’euros pour C8.

Plusieurs députés avaient alors critiqué l’intervention du président de la commission d’enquête sur la chaîne. Pour Alexis Corbière (LFI), « personne ne peut plus croire en son indépendance et son objectivité ». « En voilà un autre qui nuit au Parlement et qui en a marre de détruire la démocratie », selon l’écologiste Benjamin Lucas, sur X également. Olivier Faure s’en prend à Quentin Bataillon sur sa propre arrogance« aller à Hanouna cracher sur Barthès alors qu’il préside une commission d’enquête sur TNT ».

Outre ces sorties remarquées, le député a mené un travail pédagogique sur les travaux de sa commission, initiée par les députés LFI à l’automne pour faire la lumière sur l’attribution des fréquences de la TNT, dont celles de C8 et CNews remises en jeu cette année. .

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page