Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

un mineur de 17 ans mis en examen à Paris et incarcéré

Un adolescent de 17 ans a été mis en examen samedi 30 mars à Paris et placé en détention provisoire, dans le cadre d’enquêtes sur des envois de menaces contre des établissements scolaires via des ENT (Espaces de travail numériques), a annoncé une source judiciaire à l’Agence. France-Presse (AFP).

Le jeune homme a été interpellé jeudi matin à Malakoff, dans les Hauts-de-Seine, par l’Office de lutte contre la cybercriminalité (Ofac) et placé en garde à vue. « Scolarisé »il « n’avait pas de casier judiciaire de même nature »a annoncé la procureure de Paris, Laure Beccuau, précisant que son parquet était centralisé « Maintenant les attaques de même nature ces derniers jours se font au détriment de tous les ORL » dans toute la France.

A l’issue de sa garde à vue, il a été présenté à un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Paris qui l’a mis en examen pour violations d’un système automatisé de données personnelles mis en place par l’Etat. en bande organisée, menace de mort matérialisée par un écrit, une image ou un autre objet, divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse, usurpation d’identité, apologie du terrorisme au moyen d’un service de communication publique en ligne et refus de remise les codes d’accès à son téléphone aux autorités judiciaires, a détaillé la source judiciaire.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Les menaces d’attentats et les alertes à la bombe mettent l’éducation nationale sous pression

Il a ensuite été placé en détention provisoire par un juge des libertés et de la détention, conformément aux ordonnances du procureur, a-t-elle précisé.

Depuis le milieu de la semaine dernière, plus de 150 établissements scolaires répartis dans une vingtaine d’académies au total ont été visés par des menaces d’attaques transmises via l’ENT, selon un bilan vendredi du ministère de l’Éducation nationale.

Dans un communiqué diffusé vendredi, Laure Beccuau a annoncé que ses poursuites centralisaient « Maintenant les attaques de même nature ces derniers jours se font au détriment de tous les ORL ».

La section anti-cybercriminalité (J3) du parquet de Paris a ouvert trois procédures relatives à des cyberattaques visant des collèges et lycées d’Ile-de-France ainsi que d’autres établissements dans toute la France, a-t-elle précisé. « Les premiers éléments de l’enquête ayant permis des recoupements, les trois dossiers sont désormais joints et confiés à l’Ofac »avait précisé Mmoi Beccuau.

La ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, a annoncé jeudi la suspension de la messagerie ENT et vendredi la création d’un « force scolaire mobile » national qui peut être envoyé dans des établissements d’enseignement en cas de « des difficultés ».

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Sécurité scolaire : la ministre de l’Éducation nationale, Nicole Belloubet, en quête de réponse

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page