Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Teknival à l’aéroport de Quimper : la Cornouaille, terre de rave partys

Dans la nuit du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre, dans le quartier de Corniguel, à proximité de la station d’épuration, plusieurs fêtards se sont rassemblés dans le cadre d’une rave party. Selon les forces de l’ordre, environ 500 personnes étaient présentes. Il n’y a cependant pas eu de nuisance particulière durant la nuit, hormis quelques bars…

Les fêtards se sont retrouvés dans le secteur de la station d'épuration de Corniguel.
Les fêtards se sont retrouvés dans le secteur de la station d’épuration de Corniguel. (Archives Le Télégramme)

1er octobre 2022 : 2 000 personnes à Quimper dans un hangar avenue de Kéradennec

Exactement un an plus tôt, c’est dans un hangar de l’avenue de Kéradennec qu’était organisée une grande rave, rassemblant plus de 2 000 personnes, à proximité des habitations du centre. Des convois de 3 à 4 km de long avaient convergé vers la ville. Les riverains se sont retrouvés entre compréhension et agacement.

Une rave party a eu lieu au sud de Quimper, avenue de Kéradennec.  Environ 2 000 personnes étaient présentes dans un hangar derrière les magasins Nautic Ship et V&B.
Une rave party a eu lieu au sud de Quimper, avenue de Kéradennec. Environ 2 000 personnes étaient présentes dans un hangar situé derrière les magasins Nautic Ship et V&B. (Archives Le Télégramme)

7 août 2022 : mini-rave à Saint-Yvi

Un rassemblement avait lieu pour une mini-rave à Saint-Yvi, lorsque la police a été alertée. Les militaires avaient joué la carte de la diplomatie en obtenant des organisateurs l’arrêt des festivités. En échange, la police s’est engagée à ne pas saisir la sonorisation. Il n’y a eu aucun incident.

23 juillet 2022 : plusieurs centaines de fêtards à Landudec

Dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 juillet, plusieurs centaines de fêtards se sont rassemblés pour une rave party au lieu-dit Véloury, dans le secteur Guilguiffin, sur un terrain agricole. La musique s’était arrêtée vers midi, aucun dégât n’avait été constaté.

A Landudec, dimanche 24 juillet vers 13 heures, seule la présence de quelques fêtards, dont les véhicules étaient garés le long de Kervennou, attestait d'un rassemblement nocturne.
A Landudec, dimanche 24 juillet vers 13 heures, seule la présence de quelques fêtards, dont les véhicules étaient garés le long de Kervennou, attestait d’un rassemblement nocturne. (Archives Le Télégramme)

24 octobre 2021 : rave sous les éoliennes de Melgven

Cette rave party a rassemblé quelque 250 personnes à Melgven, sous les éoliennes de Kergleuziou. Vers minuit, la police a reçu de nombreux appels de riverains se plaignant du bruit. De nombreux contrôles ont été effectués, mais aucune infraction liée à l’alcool ou aux stupéfiants n’a été constatée. Les propriétaires des éoliennes et du terrain avaient porté plainte.

Le rassemblement festif s'est déroulé au pied du parc éolien de Kergleuziou.
Le rassemblement festif s’est déroulé au pied du parc éolien de Kergleuziou. (Archives Le Télégramme)

7 août 2021 : il organise une rave avec 300 personnes et 5 000 watts de son à Pouldergat… pour l’anniversaire de son ami

300 personnes, 5 000 watts de son, dans un parc éolien à Pouldergat. C’est une sacrée fête d’anniversaire. Sauf que le cadeau d’anniversaire a coûté cher à son organisateur : 10 000 euros de matériel saisi (finalement restitué) et 700 euros d’amende pour « trouble à la paix d’autrui par attentats bruyants et mise en danger d’autrui ». Le chantier est très dangereux, avec un risque possible d’arc électrique.

1er août 2021 : en hommage à Steve Maia Caniço, 250 personnes à Ploneis

Plusieurs rave parties ont eu lieu en Bretagne ce week-end, répondant à l’appel à « La Nuit des meutes » diffusé sur certains réseaux sociaux. Manifestations en hommage à Steve Maia Caniço, le jeune homme décédé lors de la Fête de la Musique 2019 à Nantes. Ce fut le cas à Ploneis.

13 juin 2021 : une rave tuée dans l’œuf à Trégunc

C’était fini avant de commencer. A Corn Pao, entre les plages de Kerlaëren et Kerdallé, une rave party semblait commencer sur place. Des véhicules et des individus s’étaient installés sur un terrain appartenant au Conservatoire du Littoral doté d’un mur d’enceinte et d’un groupe électrogène. « Ce qui pourrait faire craindre l’arrivée de pas mal de ravers », a indiqué le maire. La police est intervenue.

22 février 2020 : rave party dans la canette à Ergué-Gabéric

Une rave party a eu lieu au « can », un hangar situé à Odet, en bordure de rivière, à Ergué-Gabéric. L’agent de la paix de Gabérico avait demandé aux participants de quitter les lieux. Abandonné depuis des années, ce « spot » avait vu s’y dérouler de nombreuses raves.

Vue du « can », un hangar abandonné.
Vue du « can », un hangar abandonné. (Archives Le Télégramme)

12 février 2020 : trois cents personnes dans un champ à Combrit

Il ne s’agit pas de la date de la rave, mais de la condamnation de son organisateur. Elle a eu lieu un an et demi plus tôt, le 20 octobre 2018 : 300 personnes dans un champ, 24 heures de bruit et des biens dégradés. L’organisateur s’est dit « un peu dépassé par la foule ». Résultat : quatre mois de prison.

13 janvier 2020 : 400 fêtards rassemblés dans un entrepôt à Guengat

Dans les anciens entrepôts Salm, à Kerdrein, à Guengat, un rassemblement de ravers avait été étroitement surveillé par les gendarmes. Résultats : quatre conduites sous l’influence de drogues, cinq conduites sous l’influence de l’alcool et diverses infractions au code de la route.

27 octobre 2019 : deux rave parties à Quimper et Combrit

Deux rave parties ont été organisées le même soir dans le quartier. Une à Quimper, sur le site de l’ancienne discothèque Chrysalide, rue Carnot, quartier Troyalac’h, avec plus de 150 personnes. Un autre à Combrit, sous le pont de Cornouaille.

16 juin 2019 : rave dans un hôtel particulier abandonné à Quimper

Ils n’étaient qu’une cinquantaine, mais ils n’ont pas manqué de se faire entendre. Les habitants du Chemin de Kéréquellou avaient été réveillés tôt par la musique électronique d’une rave party organisée dans un manoir abandonné situé en pleine campagne, entre le chemin de Kéréquellou et la route du Lendu, à Quimper. Il n’y a eu aucune arrestation.

9 juin 2019 : un propriétaire autorise une rave de 1 500 personnes sur son terrain à Melgven

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page