Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Avec sa retraite de 1300 euros par mois il se paye un palace hôtel et vit comme un roi mais comment fait-il ?

Trouver un havre de paix pour profiter de sa retraite est un rêve pour beaucoup, mais Daniel Feller, un Belge de 64 ans, en a fait une réalité.

Ancien propriétaire d’une salle de banquet, il a quitté le climat gris de la Belgique pour le soleil de la Tunisie, s’offrant une vie de luxe dans un hôtel quatre étoiles pour la modique somme de 1 000 euros par mois. Voici comment ce retraité astucieux vit une retraite dorée loin de son pays natal, entre confort, soleil et soins médicaux à portée de main, le tout agrémenté d’activités enrichissantes.

Lire aussi :

  1. Agirc-Arrco : augmentation de 10% pour 400 000 retraités à partir du 1er avril
  2. Découvrez comment la loi Pinel peut financer votre retraite de luxe
  3. Attention retraités : Augmentation de votre rente uniquement si vous envoyez ce document

Un nouveau départ sous le soleil tunisien

Feller a choisi Zarzis, charmante ville située au sud-est de la Tunisie, pour s’installer et entamer un nouveau chapitre de sa vie. Dans cet hôtel de luxe, il bénéficie non seulement d’un hébergement confortable mais bénéficie également de services quotidiens comme la restauration et le ménage. Cet aménagement lui permet de vivre sa retraite sans souci, avec une attention particulière portée à sa santé, sous la surveillance des médecins de l’hôtel.

Retraites : Ces aides méconnues qui peuvent augmenter votre pension jusqu’à 2 100 € par mois

Une vie de luxe à portée de main

Le coût de cette vie de rêve ? Moins de 1 000 euros par mois. Pour Feller, qui perçoit une pension de 1 300 euros, ce mode de vie est non seulement abordable mais lui permet aussi de savourer chaque instant sans se soucier des soucis financiers. Des activités supplémentaires, comme entraîner des équipes de football locales ou explorer les marchés et le pays, ne lui coûtent que 200 à 300 euros de plus par mois.

Un contraste saisissant avec la Belgique

Retourner en Belgique n’est pas une option pour Feller, qui trouve la vie dans son pays natal beaucoup trop onéreuse, notamment en matière d’impôts. La Tunisie offre un contraste saisissant, où les sourires sont omniprésents et où la vie semble plus douce et plus abordable. C’est un dépaysement radical pour l’ancien propriétaire qui exprimait son ras-le-bol de la gestion des indépendants en Belgique.

Un modèle pour les retraités en quête d’aventure

L’histoire de Daniel Feller pourrait bien inspirer d’autres retraités à la recherche d’une meilleure qualité de vie à un coût abordable. Son approche, alliant audace et pragmatisme, montre qu’il est possible de réinventer sa vie après le travail, même avec une retraite modeste.

Le cadre réglementaire de la retraite en Belgique

En Belgique, l’âge légal de la retraite est actuellement fixé à 65 ans pour les travailleurs indépendants, avec une perspective de passer à 67 ans d’ici 2030. Les indépendants peuvent prétendre à une pension minimale de 18.393,83 euros annuels, soit environ 1.532,82 euros par mois, à condition vous avez contribué au moins aux deux tiers d’une carrière complète.

Vers un avenir meilleur

Feller a non seulement trouvé un moyen ingénieux de maximiser sa pension de retraite, mais s’est également découvert une nouvelle passion en s’impliquant dans la vie locale de Zarzis. Son expérience met en lumière l’importance de la flexibilité et de l’ouverture d’esprit pour ceux qui aspirent à une retraite épanouie et pleine de découvertes.

Retraites : Les retraites de 17 millions de Français vont augmenter de 40 €, découvrez si vous en faites partie


Cet article explore l’histoire inspirante de Daniel Feller, un retraité belge qui a choisi de vivre dans un hôtel de luxe en Tunisie pour 1 000 euros par mois. Malgré sa modeste pension, il mène une vie confortable et enrichissante, loin du coût de la vie élevé et des contraintes fiscales en Belgique. Cette aventure révèle non seulement les possibilités insoupçonnées qu’offre la retraite mais souligne également l’importance de rechercher des alternatives créatives pour profiter pleinement de cette nouvelle étape de la vie.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page