Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

un deuxième bateau transportant de l’aide humanitaire destinée à la bande de Gaza est parti de Chypre

Un corridor maritime a été ouvert mi-mars entre Chypre et Gaza avec l’arrivée d’un premier bateau contenant de l’aide humanitaire, très insuffisante pour les agences onusiennes.

Publié


Temps de lecture : 1 min

Un navire transportant de l'aide humanitaire vers la bande de Gaza, au départ du port chypriote de Lanarca, le 30 mars 2024. (IAKOVOS HATZISTAVROU / AFP)

Un deuxième navire humanitaire se dirige vers la bande de Gaza. Agréé par les ONG World Central Kitchen et Open Arms, le Jennifer a quitté le port de Larnaca, sur l’île de Chypre, samedi 30 mars, accompagné de deux remorqueurs, pour acheminer 400 tonnes d’aide humanitaire vers le territoire palestinien au bord de la famine. Selon l’agence de presse chypriote, il faudra deux jours et demi pour atteindre la bande de Gaza. World Central Kitchen a déclaré que la cargaison contenait du riz, des pâtes, de la farine, des légumes et des protéines.

De leur côté, les Émirats arabes unis ont fourni une cargaison de dattes, qui sont traditionnellement consommées pour rompre le jeûne pendant le mois sacré du Ramadan pour les musulmans.

Une aide sous haute surveillance

L’aide devrait être acheminée vers Gaza via une jetée temporaire construite par World Central Kitchen au sud-ouest de la ville où un premier bateau a déchargé sa cargaison mi-mars sous la supervision de l’armée israélienne. Ces expéditions d’aide par voie maritime sont également inspectées au départ de Larnaca par des agents israéliens.

Strictement contrôlée par l’armée israélienne qui assiège la bande de Gaza depuis le 9 octobre, à la suite des attaques perpétrées dans l’Etat hébreu deux jours plus tôt par des terroristes du Hamas, l’aide terrestre en provenance principalement d’Egypte via la ville de Rafah pénètre lentement sur le territoire palestinien. . Dans ces conditions, les agences onusiennes alertent depuis des semaines sur le risque de famine qui menace la majorité des 2,4 millions d’habitants de l’enclave.

Ils affirment également que les largages aériens et la voie maritime ne suffisent pas et que seule l’ouverture des accès terrestres peut contribuer à soulager la population. Israël accuse en revanche les agences de l’ONU d’être incapables de gérer et de distribuer l’aide.

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page