Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Strasbourg – Stade rennais : Une belle chute en début de sprint pour le SRFC

De retour d’une trêve internationale et d’une trêve de 6 jours, les Rennais ont calé au départ dans le sprint de fin de saison. Un retour à la compétition raté, à trois jours d’une demi-finale de Coupe de France.

Il fallait assister au match féminin dimanche pour voir le Stade rennais s’imposer. Qualifiés pour les demi-finales de la Coupe de Bretagne, les seniors du SRFC ont sauvé le week-end du club breton, éliminé en quarts de finale de Gambardella, et auteur d’une prestation indigeste à Strasbourg pour les pros.

Deux semaines après son succès face à Marseille au Roazhon Park, Rennes semblait à court de jus à Strasbourg. Si les internationaux sont revenus quelques jours avant le match, les autres joueurs ont eu 6 jours de repos la semaine dernière, avant de retrouver la Piverdière. Et cette pause n’avait a priori rien de salvateur compte tenu du manque « dynamisme, agressivité et engagement »constaté par Julien Stéphan et tout spectateur du club breton.

Zéro tir cadré, une première depuis décembre

A l’Est, Rennes disputait le premier de ses 8 derniers matchs en Ligue 1 cette saison, le premier de ses 5 déplacements également. Et comme à son habitude, Rennes a relancé un adversaire en difficulté, dont il savait apparemment tout. « Nous savions exactement à quels scénarios de match nous allions être confrontés », a commenté Stéphan après la rencontre, corroborant Baptiste Santamaria. Un contre bas procédant en contre, sur lequel le SRFC s’est cassé les dents, ne ciblant pas un seul tir en 90 minutes, ce qui n’était plus arrivé depuis sa dernière défaite à l’extérieur à Marseille, le 3 décembre.

Manquant largement de rythme, cette équipe n’a jamais donné l’impression de pouvoir accélérer, et s’est fait reprendre deux fois au compteur en une minute. Au milieu d’un mois de février-mars extrêmement chargé, le Stade rennais enchaîne les bons résultats en jouant tous les trois jours ou presque, mais force est de constater qu’une pause de deux semaines a bloqué la machine.

Une bonne opportunité manquée

C’est sans doute le pire match de l’ère Stéphan 2.0, et un très mauvais signal envoyé à trois jours d’une demi-finale de Coupe de France que le Paris Saint-Germain a mieux préparé, s’imposant 2-0 à Marseille, 10 contre 11 pendant une bonne partie du match. correspondre. « C’est un défi après chaque trêve internationale de renouer avec les uns et les autres, avec la compétition »résume Stéphan, qui après « un match raté » a l’intention de livrer « un message de transparence, d’honnêteté par rapport à ce qui a été fait » avant d’aller à Paris.

Ce délai est désormais la priorité d’une SRFC qui reprend « match après match », avant de retrouver dimanche Monaco en championnat, qui s’en est bien sorti, tout comme Brest et Lille ce week-end. Pour Rennes, battu comme Nice, Lens et Marseille, la reprise n’a pas abouti. Prochain départ prévu mercredi, 21h10

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page