Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Simplon: une gestion de la situation par la CGN «inexcusable»

Publié

Simplon endommagé à Cully (VD)La gestion de la situation par la CGN qualifiée « d’inexcusable »

Alors que le Simplon a subi de nombreuses avaries dans la nuit à Cully, MétéoNews affirme avoir voulu alerter la compagnie maritime, en vain.

Julien Baumann
par

Jeudi soir déjà, le service MétéoNews alertait sur X des dangers de laisser un bateau de la CGN amarré à Cully (VD). Le paquebot historique a passé une nuit au gré des rafales de Vaudaire (ndlr : quand le foehn souffle sur le lac Léman) et a subi de nombreux dégâts, tout comme le ponton de l’embarcadère.

Le service météorologique a indiqué vendredi soir avoir tenté d’avertir la compagnie maritime directement par téléphone et sur les réseaux, en vain. « Mais rien, huis clos, aucune prise en compte de la gravité de la situation », déplore Meteonews sur X. Ce qui s’est passé est « absolument inexcusable », lit-on dans un tweet.

Pierre Imhof, directeur général de la CGN, a indiqué vendredi matin qu’il suivait la situation. Il avait estimé que le Simplon pourrait rester à Cully tout le week-end. Samedi matin, l’entreprise a donné une conférence de presse pour clarifier ce qui s’est passé. Selon les responsables, le bateau avait été sécurisé au maximum à Cully et malgré avoir contacté MétéoSuisse, ils ne prévoyaient pas des conditions aussi extrêmes. Un manque de personnel disponible vendredi aurait empêché une opération de remorquage.

Concernant les critiques de Meteonews, Pierre Imhof les rejette. «Je n’ai pas été contacté personnellement par ces organismes météorologiques. Nous étions de toute façon en contact étroit avec Météosuisse. La fenêtre météo pour ramener le bateau au chantier hier a été jugée trop courte, c’est pourquoi il a été décidé de sécuriser le bateau à Cully, même si cela s’est avéré insuffisant », a-t-il déclaré samedi matin.

Le paquebot Simplon a été remorqué jusqu’à Cully jeudi suite à une avarie. Ce fleuron de la flotte centenaire Belle Époque était en cours de révision et naviguait sans passagers, pour des tests, lorsqu’il tomba en panne.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page