Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

le Hamas présente ses excuses aux Gazaouis

Tout en réitérant sa volonté de poursuivre la guerre contre Israël, le mouvement islamiste Hamas a présenté pour la première fois ses excuses aux Gazaouis pour les souffrances causées par la guerre.

Le Hamas a présenté pour la première fois ses excuses aux Gazaouis pour les souffrances causées par la guerre, dans un long communiqué publié dimanche soir sur sa chaîne Telegram.

Le mouvement islamiste palestinien « s’excuse » pour les difficultés provoquées par la guerre contre l’armée israélienne qui dure depuis près de six mois. Mais il réitère aussi sa volonté de poursuivre cette guerre qui, selon lui, doit permettre d’obtenir « la victoire et la liberté » pour les Palestiniens.

La suite après cette annonce

Il a adressé « un message de remerciement au peuple » de la bande de Gaza dont il reconnaît « l’épuisement ».

La suite après cette annonce

Le mouvement a insisté sur les mesures qu’il dit avoir tenté de mettre en place pour atténuer les difficultés, notamment des tentatives de « contrôle des prix » dans la limite de ses capacités « compte tenu de l’agression en cours ».

Le Hamas a également affirmé communiquer avec « toutes les composantes » de la société gazaouie, évoquant d’autres mouvements armés, des « comités populaires » et des « familles » afin de « résoudre les problèmes causés par l’occupation ».

La suite après cette annonce

La suite après cette annonce

Les besoins humanitaires sont immenses dans ce territoire déjà miné avant la guerre par un blocus israélien imposé depuis 2006, la pauvreté et le chômage. L’aide arrive au compte-goutte et la majeure partie de la population a été déplacée vers la partie la plus méridionale, autour de Rafah, près de la frontière égyptienne fermée.

Cette ville, qui comptait moins de 300 000 habitants avant la guerre, en abrite aujourd’hui plus d’un million, selon les estimations de l’ONU.

Ces derniers mois, diverses personnalités du Hamas, comme Khaled Mechaal, ancien chef du bureau politique du Hamas, avaient estimé que des « sacrifices » étaient nécessaires à la « libération » des Palestiniens.

Toujours 130 otages

La guerre a été déclenchée par une attaque sans précédent menée depuis la bande de Gaza par le Hamas le 7 octobre en Israël qui a fait au moins 1.160 morts, principalement des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

Selon Israël, environ 250 personnes ont également été kidnappées et 130 d’entre elles sont toujours otages à Gaza, dont 34 sont mortes.

En représailles, Israël s’est engagé à anéantir le Hamas, qu’il considère comme une organisation terroriste au même titre que les Etats-Unis et l’Union européenne, et a lancé une offensive qui a fait 32.782 morts, selon un dernier bilan publié vendredi par le ministère de la Santé du Hamas.

© Agence France-Presse

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page