Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Le Botswana menace l’Allemagne de lui envoyer 20 000 éléphants

Photo
Vicki Jauron, Babylone et au-delà / Getty Images

Vicki Jauron, Babylone et au-delà / Getty Images

INTERNATIONAL – Alors que Berlin critique la chasse aux pachydermes et l’exportation de trophées pratiquée par le Botswana, le président du pays africain est particulièrement irrité. Il a simplement menacé l’Allemagne de transférer jusqu’à 20 000 éléphants.

Les Allemands doivent « Vivre avec des animaux alors qu’ils essaient de nous dicter leurs règles »a déclaré le dirigeant du Botswana, Mokgweetsi Masisi, dans des commentaires au quotidien allemand Image mis en ligne mardi.  » Ce n’est pas une blague « il a ajouté à propos de son offre de réinstaller 20 000 pachydermes dans ce pays du nord de l’Europe.

« Nous aimerions offrir ce cadeau à l’Allemagne »a déclaré Mokgweetsi Masisi, ajoutant qu’il « Je n’accepterais pas un non comme réponse ».

Le Botswana, pays enclavé d’Afrique australe, abrite la plus grande population d’éléphants au monde, environ 130 000 individus, avec qui la cohabitation est souvent difficile selon le président, qui évoque des attaques contre les humains, les villages et les cultures.

Les critiques du ministère allemand de l’Environnement, dirigé par les écologistes, ciblent les trophées de chasse à l’éléphant destinés aux riches clients occidentaux. Le ministère avait évoqué en début d’année la possibilité de limiter plus strictement l’importation de ces trophées en raison de problèmes de braconnage.

LE « Le Botswana n’a pas encore pris contact »

« Au sein de l’UE, nous menons des discussions dans le but d’étendre l’obligation de permis d’importation (…) à d’autres trophées de chasse d’animaux protégés »a déclaré mardi 2 avril à l’AFP un porte-parole du ministère. L’Allemagne étant l’un des plus grands importateurs de trophées de chasse dans l’UE, elle a à cet égard « une responsabilité particulière »elle a ajouté.

À propos de  » cadeau «  envisagé par le président Masisi, le ministère allemand de l’Environnement a indiqué que le « Le Botswana n’avait pas encore pris contact » avec lui à ce sujet.

En 2019, le Botswana a levé l’interdiction totale de la chasse, introduite cinq ans auparavant, pour inverser le déclin des populations d’éléphants et d’autres espèces. Cette levée a suscité la colère des défenseurs de l’environnement. La chasse commerciale est également une source importante de revenus locaux.

Depuis, le Botswana décide chaque année d’un quota d’animaux pouvant être chassés. L’année dernière, le pays a également offert 8 000 éléphants à l’Angola et 500 au Mozambique en 2022.

Voir aussi sur HuffPost :

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page