Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

l’Algérie réaffirme le maintien de la réduction de sa production dans cette conjoncture de la flambée des prix

Les marchés pétroliers retrouvent une bonne santé. Les prix du pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis cinq mois. C’est dans ce contexte que se sont déroulés les travaux de la 53ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) de l’OPEP+. Une réunion qui s’est tenue en visioconférence ce mercredi 3 avril.

Le ministre algérien de l’Energie, Mohamed Arkab, a pris part à cette réunion, indique un communiqué du ministère qui ajoute que cette dernière s’est tenue en présence du PDG de Sonatrach, du président de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures. (ALNAFT), ainsi que des cadres du ministère, selon un communiqué de ce dernier.

 » Au cours de cette réunion, les ministres ont discuté de la situation actuelle du marché pétrolier mondial et de ses perspectives à court terme. Les membres du comité ont également évalué le respect des engagements de limitation de la production des pays de l’OPEP+ pour les mois de janvier et février 2024. », révèle le communiqué.

Lors de son intervention, Mohamed Arkab a souligné l’importance de surveiller la situation du marché mondial et son évolution.  » La situation économique mondiale à court terme reste incertaine, car les perspectives varient considérablement selon les régions, avec des écarts importants dans les trajectoires de croissance. Cette situation d’incertitude pourrait perturber la croissance de la demande mondiale de pétrole, même si le marché est suffisamment approvisionné. », a déclaré le ministre de l’Energie.

Maintien des réductions et flambée des prix du pétrole

Mohamed Arkab en a également profité pour mettre en avant la cohésion de l’Opep en saluant le respect, par les pays membres de l’organisation, des mesures de limitation de la production.  » En procédant collectivement et individuellement à un ajustement de nos niveaux de production. Nous avons progressivement réussi à rétablir les conditions d’un marché pétrolier plus stable et moins sujet à la volatilité. « , souligne le ministre, réaffirmant l’engagement de l’Algérie à maintenir une réduction volontaire et supplémentaire de sa production jusqu’en juin 2024.

A noter que cette rencontre se déroule dans un environnement favorable au pétrole. Les prix se sont en effet envolés et ont atteint leur plus haut niveau depuis octobre 2023. Le baril de Brent de la mer du Nord, référence du pétrole algérien, est vendu à 89,85 dollars ce mercredi 3 avril. Quant à son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI), il s’affiche à 86.05 dollars le baril. Cette hausse des prix est une des conséquences de l’exacerbation des tensions au Moyen-Orient.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page