Bourse Entreprise

La France en tête de la restauration des rivières avec une suppression record de barrages en 2023

RAYMOND ROIG / AFP Avec près de 500 barrages fluviaux supprimés en 2023, l’Europe établit un nouveau record. Photo d’illustration d’un barrage sur l’Agly (Pyrénées-Orientales).

RAYMOND ROIG / AFP

Avec près de 500 barrages fluviaux supprimés en 2023, l’Europe établit un nouveau record. Photo d’illustration d’un barrage sur l’Agly (Pyrénées-Orientales).

ENVIRONNEMENT – Excellente nouvelle pour les poissons, insectes et autres animaux sauvages. Quelque 487 barrières, déversoirs et autres barrages fluviaux ont été supprimés en Europe en 2023, selon le rapport annuel de Dam Removal Europe publié ce lundi 15 avril. Il s’agit d’un nombre record dans les 15 pays scrutés par l’association spécialisée dans la restauration des eaux. écosystème fluvial, soit une hausse de 49,8 % par rapport à 2022. Et, surprise : la France se hisse à la première place de ce classement.

La suppression des barrages de tous types sur les cours d’eau s’inscrit dans la logique du projet de législation européenne, qui vise à reconnecter 25 000 km de rivières fragmentées d’ici 2030. Mais comme le déplore l’ONG, qui regroupe plusieurs associations environnementales européennes, « La loi sur la restauration de la nature est actuellement dans les limbes après son échec lors de la dernière étape au Conseil de l’Union européenne ».

Si l’Europe compte encore 1,2 million de barrières fluviales, selon les chiffres de la chercheuse Barbara Belletti publiés dans la revue Nature en 2020, leur élimination progresse pas à pas depuis plusieurs années. Et on doit notamment cette évolution à la France, qui a supprimé 156 barrages en 2023, suivie par l’Espagne, la Suède, le Danemark et le Royaume-Uni. Au total, près de 500 barrières ont été levées l’année dernière, contre 325 en 2022, précise le rapport.

 » C’est incroyable de voir une autre année record pour la suppression de barrages sur les rivières européennes. »salue Herman Wanningen, directeur de la World Fish Migration Foundation et co-fondateur de Dam Removal Europe. Selon le militant, la sensibilisation des pouvoirs publics à la restauration des cours d’eau progresse, avec davantage de projets en dehors des pays où l’ONG est implantée, comme dans les Balkans.

Pourquoi ces suppressions sont importantes

Si la suppression de barrages est souvent source de crainte pour les populations locales, qui craignent un risque supplémentaire d’inondation, voire une perturbation de la pêche, de tels travaux présentent de nombreux inconvénients. Barrières  » bloquer le débit des rivières, le flux des sédiments et des nutriments, ainsi que le mouvement des animaux, tels que les poissons et les insectes aquatiques », explique Herman Wanningen, fondateur de Dam Removals Europe, qui se félicite particulièrement d’avoir pu, l’année dernière, reconnecter 4 300 kilomètres d’habitat.

Même si ces structures sont parfois nécessaires pour répondre aux besoins humains, l’ONG estime néanmoins que 150 000 barrières ne sont plus utiles et pourraient aussi être potentiellement dangereuses.

Voir aussi sur HuffPost :

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page