Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Finlande: l’auteur de la fusillade invoque le harcèlement pour expliquer son geste

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect, âgé de 12 ans, a justifié son geste en expliquant avoir été victime de « harcèlement ».

PUBLICITÉ

Le garçon de 12 ans, qui a tué par balle un camarade de classe et en a grièvement blessé deux autres dans une école de Vantaa, en Finlande, a déclaré à la police qu’il avait été la cible d’intimidations qui l’auraient poussé à agir.

Ce mardi, armé d’un revolver, il est entré dans l’école de Viertola, près d’Helsinki et a tiré sur trois autres enfants de 12 ans et en a menacé plusieurs autres. Il a été transféré dans cette école début 2024.

Des drapeaux ont été mis en berne à travers le pays pour pleurer sa victime.

Les deux autres étudiants sont toujours à l’hôpital.

« Nous venons de découvrir aujourd’hui qu’il y avait du harcèlement derrière cette tragédie« , a déclaré l’inspecteur en chef Marko Sarkka.

L’enquête préliminaire de la police a confirmé que le garçon était la cible de harcèlement, ont indiqué les enquêteurs.

La police n’a pas précisé si l’agresseur cherchait à cibler des individus en particulier.

La Finlande a connu une augmentation du niveau de harcèlement scolaire, avec 8,6 % des élèves âgés désormais d’environ 12 ans déclarant avoir été ciblés au moins une fois par semaine, contre 7,2 % en 2019, selon une étude réalisée en 2023 par la santé publique. institut.

Le permis pour l’arme utilisée lors de l’attaque de mercredi appartenait à un proche du suspect, a indiqué la police. On ne sait pas comment le tireur s’est emparé de l’arme.

« Cette affaire fait l’objet d’une enquête policière en tant qu’infraction distincte relative aux armes à feu.« , ont indiqué les enquêteurs dans un communiqué.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page