Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Des chiens-loups hybrides prolifèrent en Europe, et c’est inquiétant

Il ressemble exactement à un loup… à un détail près, son pelage est plus clair. Un chien-loup hybride, rebaptisé « blond », a été aperçu pour la première fois en 2020, dans la vallée de Suse, située dans le Piémont en Italie.

Mais depuis, cette découverte inquiète certains spécialistes, qui craignent une prolifération de l’animal, rapporte le journal britannique The Guardian, ce jeudi 28 mars. Dans la région transalpine frontalière avec la France, le chien-loup hybride blond a, en effet, déjà a donné naissance à au moins deux portées de petits avant de disparaître.

« Plusieurs packs d’hybrides »

« D’un seul animal, nous avons désormais plusieurs meutes d’hybrides », explique Luca Anselmo, traqueur de loups et chercheur chez Life WolfAlps EU, un programme visant à défendre le retour des loups en Europe et à réduire leurs conflits avec les humains. Selon certains experts, la multiplication des hybrides risque de « polluer » le stock génétique au détriment du loup européen, une espèce sauvage génétiquement différente.

Le reste sous cette annonce


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !


La nature prend son temps…
j’aime cette annonce !

Photographe animalier de l’année 2023 : Découvrez les photos en lice pour le Prix…

Aujourd’hui, un nombre croissant d’études soulignent la présence de ces espèces hybrides dans presque tous les pays européens abritant des loups. Dans certaines régions, leur nombre augmente même régulièrement. Cette augmentation est due notamment à la destruction croissante des habitats du loup et au développement des activités humaines.

Une espèce plus résistante aux maladies

Toutefois, les avis des spécialistes divergent sur les méthodes à adopter afin de réguler le nombre de cette espèce. Certains experts sont favorables à une méthode radicale : l’abattage – les autorités autrichiennes, suisses et slovènes ont notamment opté pour ce choix – tandis que d’autres s’y opposent fermement. En Pologne, des chercheurs mènent des études sur les avantages potentiels de l’hybridation. Dans le parc national de Yellowstone aux États-Unis, par exemple, des chiens-loups hybrides se sont révélés plus résistants à certaines maladies.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page