Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Akliouche a fait preuve de sang-froid, la défense messine fantomatique… les tops et les flops

Face à Akliouche et Minamino, les Messins ont craqué de toutes parts.
Elyxandro Cegarra / Panoramique

Dans un match important pour les deux équipes, ce sont les joueurs du Rocher qui se sont promenés (5-2) et qui ont réalisé une belle performance lors de cette 27ème journée de Ligue 1.

HAUTS

Patron Akliouche taille…

Le jeune Français a brillé dans l’entrejeu de l’ASM. Clairement à vocation offensive, Maghnes Akliouche a parfaitement rempli son rôle de distributeur. Même s’il était positionné sur l’aile droite monégasque, il n’a pas hésité à décrocher pour remettre le ballon au pied. Précis dans ses transmissions tout au long du match (48/56), l’international avec les Bleuets a également fait preuve de beaucoup de sang-froid dans ses prises de décision. Dès la 10e minute, il mène parfaitement le contre de l’ASM avec Wissam Ben Yedder à ses côtés. Il utilise parfaitement son appel pour tromper la défense avant d’ajuster Oukidja pour faire le break très tôt dans cette rencontre.

…tout comme Golovine

Comme à son habitude, le Russe était le métronome de cette équipe du Rock. Aleksandr Golovin semblait toujours avoir une longueur d’avance sur ses adversaires messins. Il a assuré le relais entre la défense et ses attaquants et a parfaitement mis sur orbite ses partenaires offensifs. Doté d’un gros volume de jeu, il a encore une fois été époustouflant par sa précision et sa justesse technique dans ses transmissions (83/89). Il n’a frappé qu’une seule fois mais il a délivré une superbe passe décisive en direction de Vanderson pour prendre par derrière toute la défense adverse (0-3, 16e). Même s’il a perdu quelques ballons (11), il n’a pas hésité à les récupérer également (8 au total).

flops

Le bloc messin manquant

Toujours à court de temps, les défenseurs messins ne sont jamais vraiment rentrés dans leur jeu. Face aux parcours salvateurs des Monégasques, les joueurs de Laszlo Bölöni ne semblaient pas avoir la moindre solution. Ils l’ont d’ailleurs payé cher avec trois buts encaissés en à peine 16 minutes de jeu. Derrière eux, ils peuvent s’estimer chanceux que les joueurs du Rocher aient privilégié la beauté du geste à l’efficacité car la facture aurait pu être bien plus lourde au retour des vestiaires. Idem en seconde période où ils ont pris l’eau de toutes parts et n’ont jamais montré de signe rassurant face aux attaques monégasques.

Ben Yedder n’en a pas profité

Le capitaine monégasque n’a pas réussi à profiter des espaces laissés par ses adversaires. Bien que très à l’aise techniquement, Wissam Ben Yedder a eu plus de mal à finir. Il s’est retrouvé plusieurs fois seul face au gardien messin mais a raté de peu le dernier geste alors qu’il venait de se débarrasser d’un ou plusieurs défenseurs. Physiquement ému (2/6 duels gagnés), il s’est frustré et n’a ainsi pas réussi à cibler tous ses tirs (0/4). Bien que ses lancers et ses appels aient toujours été précis, il a également perdu beaucoup de ballons (18 au total). Certes sa prestation est loin d’être ridicule et il a quand même joué son rôle important au moment de cette attaque, mais face à une défense aussi faible, l’international français était capable de faire bien mieux.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page