Nouvelles locales

Zhang Weiwei, le conteur du « rêve chinois »




La lecture des articles est réservée aux abonnés. Ouvrir une session

la Le 31 mai 2021, Zhang Weiwei est invité à la grande table du pouvoir chinois. Les images diffusées par la télévision officielle montrent le professeur de relations internationales de l’université Fudan de Shanghai, l’une des plus prestigieuses du pays, assis juste en face du numéro un chinois Xi Jinping.

Le directeur de l’institut de recherche sur la Chine prend des notes dans un cahier, tel un écolier, attentif aux déclarations du chef tout-puissant. Un classique de la propagande des régimes autoritaires : l’homme fort parle, les autres retiennent la leçon – on pense aux clichés de la Corée du Nord voisine de Kim Jong-un ou de son père lors des visites de terrain.

Cependant, si l’on en croit encore la télévision officielle, en ce jour de mai, Zhang Weiwei a néanmoins donné son avis et prodigué des conseils au sujet de cette « séance d’étude collective » regroupant le bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois : « Renforcer et améliorer les efforts de communication internationale pour présenter une Chine authentique, tridimensionnelle et globale », selon les termes de la dépêche Chine nouvelle qui tient lieu de procès-verbal. En langage moins jargon, il s’agit simplement d’accroître le « soft power » de la République populaire de Chine. Ce que Xi Jinping appelle aussi « raconter une bonne histoire chinoise ».

Zhang Weiwei. © Photomontage Mediapart


mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page