Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Vols, violences, trafics de drogue : découvrez les chiffres de la délinquance à Toulouse


l’essentiel
Depuis le début de l’année 2022, la police et la préfecture ont décidé de changer leurs habitudes. Et cette nouvelle façon d’opérer sur le terrain porte ses fruits puisque la sécurité de la ville s’améliore si l’on se fie aux chiffres révélés par le préfet de la Haute-Garonne.

La criminalité est en chute libre à Toulouse depuis septembre. Les vols avec violence ont baissé de 20%, par rapport à la même période en 2021. Idem pour les violences dans les transports, ils ont baissé de 32%. « Les dispositifs mis en place par la police nationale et municipale, en coordination avec la préfecture, sont efficaces », constate Etienne Guyot, le préfet de la Haute-Garonne.

A lire aussi :
Plusieurs kilos de drogue et d’argent récupérés dans l’appartement d’un dealer à Toulouse

Ces bons chiffres s’expliquent par un changement des habitudes des policiers. « Nous avons mis en place des patrouilles à pied au détriment de celles en voiture. Nous nous distribuons dans les lieux où il est bénéfique d’être vu, mais aussi dans les transports et dans les lieux les plus fréquentés par les délinquants. les identités se multiplient », explique Jean-Cyrille Reymond, le directeur départemental de la sécurité publique de la Haute-Garonne. En effet, six patrouilles de trois policiers circulent simultanément dans tout le centre-ville. Et ces agents ne passent pas inaperçus si l’on se fie au témoignages de Céline, qui fait ces derniers achats de Noël, ce vendredi, rue Alsace-Lorraine. « On se sent en sécurité. C’est un peu nouveau, parce que ces dernières années, l’ambiance s’est détériorée dans la rue », raconte cette vendeuse de prêt-à-porter.

A lire aussi :
INFO LA DEPECHE. De la drogue et de l’argent découverts dans son frigo : une enseignante mise en examen pour trafic de drogue

Caméras, nouvelle police…

Les 510 caméras de la ville ne sont pas étrangères à ce sentiment, tout comme la présence sur le terrain de 370 policiers municipaux, capables d’aider leurs homologues de la police nationale. « Sur les 1.600 interpellations réalisées par la police municipale en 2021, la moitié l’ont été grâce à des opérateurs de vidéoprotection », se félicite Emilion Esnault, l’élu de Toulouse, en charge de la sécurité.

Ces caméras sont également utilisées pour identifier les vendeurs ou les acheteurs de stupéfiants. Instituée comme une priorité gouvernementale, la lutte contre le trafic de drogue n’est évidemment pas reléguée au second plan par les forces de sécurité. « Nous avons démantelé un nombre record de points de vente dans le département, observe Etienne Guyot.

A lire aussi :
INFO LA DEPECHE. Haute-Garonne : spécialisée dans l’importation de drogue entre l’Espagne et Toulouse, cinq personnes mises en examen

Pour l’expliquer, il faut rappeler l’arrivée de 93 nouveaux policiers, en attendant 18 autres d’ici fin janvier. Ces recrues permettent d’intensifier la présence des fonctionnaires dans les villes toulousaines. « Avec ces renforts et notre nouvelle organisation, les brigades anti-criminalité et les brigades de terrain spécialisées harcèlent encore plus les dealers. collaboration avec les douanes, la police judiciaire et les gendarmes. Ensemble, nous pouvons trouver et appréhender tous les acteurs du réseau », ajoute Jean-Cyrille Reymond.

Dans cette guerre, les clients ne sont plus épargnés. Désormais, chaque agent, ou presque, a la possibilité de verbaliser tous ceux qui consomment ou achètent du cannabis et autres substances illicites. « Nous assistons à une très forte augmentation des amendes forfaitaires délictuelles (AFD). De janvier à novembre 2022, 2 963 AFD ont été implantées contre 1 638 en 2021. Quand on chasse le consommateur, le trafic ne dure pas très longtemps », constate le préfet, ambitieux.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page