Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueBourse Entreprise

voici la future Twingo électrique à petit prix, moins de 20 000 €


voici la future Twingo électrique à petit prix, moins de 20 000 €

Ce concept annonce le remplacement de la Twingo électrique, qui sera lancée en 2026. Il promet un rapport prix/gamme très attractif.

Luca de Meo a le sens du spectacle. On se souvient que lorsqu’il avait présenté son plan de bataille pour relancer Renault, en janvier 2021, le directeur général du groupe avait marqué les esprits avec le concept annonçant le retour de la R5. Une stratégie de communication qu’il a renouvelée le 15 novembre. Lors d’une conférence marquant la naissance d’Ampère, il a présenté le projet d’une nouvelle voiture électrique à bas prix.

Quelques heures avant que le voile ne soit levé, la marque avait officialisé le projet sous le nom de code « Legend ». Mais le prototype s’appelle Twingo. Luca de Meo confirme ainsi son goût pour les noms qui ont marqué l’histoire de Renault, quitte à les apposer sur des véhicules dont le concept a évolué. Les Scénic et Espace sont ainsi devenus des SUV.

Il existe cependant ici un lien logique avec la dynastie Twingo. Ce concept annonce une nouvelle petite citadine, qui se placera ainsi en entrée de gamme. Surtout, en termes de style, la nouvelle voiture est carrément une version néo-rétro de la première Twingo !

La nouvelle venue reprend ainsi son regard de grenouille. Même les éléments de design typiques sont réinterprétés, comme la prise d’air sur le capot ou la poignée de porte ronde. Différence notable par rapport à la Twingo d’origine : elle est dotée de cinq portes, comme la dernière en date, ce qui apporte une polyvalence d’usage.

Avec ce modèle, Renault poursuivra sa stratégie de rendre la voiture électrique accessible à tous. Alors que la très attendue R5 aura un prix de base autour de 25 000 €, la future Twingo électrique démarrera sous les 20 000 €. Et ce sans compter le bonus.

Lire aussi
Comment les prix des voitures électriques vont enfin baisser chez Renault

Cependant, lorsque la voiture de série sera lancée, en 2026, ce ne sera pas si inédit puisque Citroën a déjà prévu de proposer une version de sa C3 électrique en 2025 à 19 990 €. D’ici là, on espère que Renault ira plus bas, d’autant qu’on n’oublie pas qu’à sa sortie, au printemps 2021, la Dacia Spring coûtait 16 990 € hors bonus ! Son prix a toutefois grimpé en flèche, puisqu’il s’élève désormais à 20 800 €. La Twingo électrique actuelle coûte désormais 25 250 € minimum. Il a été lancé à 21 300 €.

Si la future Twingo s’annonce plus chère que la Spring à son lancement, c’est parce qu’elle sera produite en Europe, alors que la Spring vient de Chine. L’usine choisie semble être celle de Novo Mesto, en Slovénie, où la Twingo est déjà assemblée. Cette production sur le Vieux Continent permettra d’éviter d’éventuelles sanctions financières sur les véhicules importés hors d’Europe (droits de douane, perte de bonus…). L’équipement sera également plus riche que celui de la Dacia, d’autant que la nouvelle réglementation européenne imposera l’installation de nouveaux équipements de sécurité.

Outre le prix d’achat, Renault souhaite également mettre l’accent sur les économies d’usage. Pour son futur petit, il annonce une consommation de seulement 10 kWh/100 km. De quoi rendre le véhicule très attractif pour parcourir 100 km par rapport à un équivalent essence. En revanche, pas question d’avoir une longue autonomie, évidemment incompatible avec un prix serré ! Et puis ce modèle a une vocation urbaine. Renault sait déjà que les clients de ces petits modèles n’ont pas besoin de beaucoup d’autonomie. Le client d’une Spring, par exemple, parcourt en moyenne 30 km par jour.

Plus d’informations à venir

gn buss

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page