Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

voici combien cela vous coûte désormais

Transavia facture depuis mardi 3 avril les bagages en cabine, une politique déjà en vigueur dans d’autres compagnies aériennes à bas prix. Le montant varie en fonction de la destination choisie… et de la date de réservation.

C’était attendu depuis des mois, c’est fait : Transavia change sa politique bagages cabine à partir du 3 avril 2024, adoptant ainsi une politique déjà en vigueur chez d’autres compagnies aériennes low-cost. En plus des bagages à main qui resteront inclus dans tous les tarifs, chaque client aura désormais le choix, via une nouvelle option payante, de voyager avec un bagage cabine volumineux et de bénéficier d’un embarquement prioritaire. Bagages, choix du siège, repas, divertissements : de nombreux services autrefois inclus dans le prix du billet sont devenus payants à bord des avions et certaines compagnies aériennes ne doivent leur rentabilité qu’aux suppléments payés par leurs clients.

La fin de la gratuité des bagages cabine chez le groupe low-cost Air France-KLM rappelle que ces « revenus annexes » sont au cœur du modèle économique des compagnies low-cost, et de plus en plus d’autres. Car à l’échelle mondiale, selon le cabinet OAG, la part des revenus accessoires dans le chiffre d’affaires des compagnies aériennes a plus que doublé entre 2013 et 2022 pour atteindre quelque 15 %, soit plus de 102 milliards de dollars. Air France-KLM, qui vise une marge opérationnelle de 7 à 8% en 2024-2026 contre 5,7% en 2023 après avoir perdu 10,4 milliards d’euros cumulés en 2020 et 2021, s’est félicitée d’avoir fait augmenter ses revenus annexes de 53% par voyageur depuis 2019.

Professeur à Montpellier Business School et directeur de la chaire Pégase, dédiée à l’économie et à la gestion du transport aérien, Paul Chiambaretto revient au Figaro sur la politique relative aux bagages des compagnies aériennes. « Ryanair, par exemple, sur les vols court et moyen-courriers, l’a très bien compris. La compagnie irlandaise parvient même à séparer les passagers voyageant ensemble (même les enfants avec leurs parents) pour pouvoir les obliger à payer un supplément afin d’être assis côte à côte ! C’est supposé. »

Comme d’autres compagnies low cost, Ryanair a poussé le concept encore plus loin avec des frais pour presque tout : embarquement prioritaire, bagages supplémentaires, ou encore une simple petite bouteille d’eau (facturée 2,50 € sur easyJet ou XL Airways, etc.). Les transporteurs présentent cette structuration des tarifs comme une opportunité de créer son propre voyage (lire notre enquête du 15 novembre 2023).

Combien faut-il payer pour voyager sur Transavia avec une valise cabine ?

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

Concrètement, pour toute réservation auprès de Transavia, chaque passager bénéficie toujours d’un bagage à main gratuit, à placer sous le siège devant lui (dimensions maximales : 40x30x20cm). Les clients souhaitant voyager avec un bagage cabine volumineux devront souscrire à la nouvelle option payante. Ce dernier devra respecter les dimensions maximales 55x35x25cm et ne devra pas dépasser 10 kg. Il sera placé dans les coffres à bagages au dessus des sièges.

Pratique, mais à quel prix ? Pour les mois d’avril, mai et juin, le prix de cette nouvelle option débutera à partir de 10 €. Pour les mois de juillet et août, comptez un minimum de 15 € », à l’exception de Dakar, Tel Aviv, Beyrouth et Erevan où les prix peuvent être plus élevésprécise Transavia, ajoutant que globalement,les prix peuvent être réduits ou augmentés en fonction de l’évolution de la demande.»

La compagnie annonce que ses clients ayant choisi le tarif « MAX » continueront de pouvoir voyager avec un bagage à main (40x30x20cm), un grand bagage cabine (55x35x25cm) et de bénéficier d’un embarquement prioritaire. Sur son site internet, la low cost précise que si vous avez effectué votre réservation avant le 3 avril 2024, les conditions de votre achat restent applicables pour votre voyage : que vous ayez choisi un tarif BASIC, PLUS ou MAX, vous pouvez emporter un bagage. pour les bagages à main gratuits de 40x30x20 cm ainsi que les bagages de cabine de 55x35x25 cm. Leur poids total ne doit pas dépasser 10 kg. Bref, quelle que soit la date de votre voyage, rien ne change pour vous.

Mais méfiez-vous ! L’espace en cabine étant limité, Transavia précise que seuls les 70 premiers bagages cabine peuvent être transportés à bord,  » les autres seront transportés en soute gratuitement.» Et il faudra s’y prendre à l’avance : le prix à payer en dernière minute à la porte d’embarquement est annoncé à 65 €.

Des passagers prêts à tout pour voler en payant le moins possible

Toujours selon Paul Chiambaretto, « le transport aérien est devenu une commodité, les passagers optent pour le moins cher, d’autant que les trajets les plus prisés concernent les vols intérieurs et moyen-courriers, distances où les conditions de voyage sont à peu près équivalentes.La question du confort et de la qualité de service se posera davantage sur les vols long-courriers, où une prestation « sèche », c’est-à-dire sans autre demande que l’embarquement, est un peu plus problématique. Qui part à l’autre bout du monde sans valise ? » Il n’en demeure pas moins que les jeux d’optimisation tarifaire conduisent à une situation complexe où le passager est le grand perdant.

Car ce dernier ne maîtrise pas toutes les subtilités entre ce que les compagnies incluent ou non dans le prix d’un billet. Sur Vueling, le bagage cabine est déjà facturé de 20 à 59 € par bagage et par vol. La compagnie britannique Easyjet a changé sa politique tarifaire sur les bagages cabine en 2021. Depuis, seuls les petits sacs à main, mesurant 45 x 36 x 20 cm maximum et pesant moins de 15 kg, sont acceptés gratuitement à bord. au-delà il faut payer 7,99 €.

Dans le cas spécifique des bagages cabine, le raisonnement des compagnies aériennes low-cost n’est pas seulement financier : pour réduire les temps d’embarquement et de débarquement et pouvoir programmer davantage de vols quotidiens, elles ont intérêt à ce que les valises soient placées en soute. .


ÉCOUTER – Quels sont les risques de ne pas mettre son téléphone en mode avion en vol ?

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page