Skip to content
Violences conjugales : le jugement qui condamne le candidat LREM Jérôme Peyrat



Investi par la majorité présidentielle malgré sa condamnation pour violences conjugales, l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron continue de minimiser les faits. Mais le jugement rendu en septembre 2020 par le tribunal correctionnel d’Angoulême note que Jérôme Peyrat « a adapté sa version » aux stigmates, physiques et psychologiques, observés sur son ex-compagnon, ayant provoqué 14 jours d’ITT.


mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.