Skip to content
VIDÉO.  Cette demandeuse d’asile dénonce les conditions insalubres de son centre d’accueil


Posté

cru

Article écrit par

« Nous ne sommes pas venus pour mourir, nous sommes venus pour vivre. » Nadège est demandeuse d’asile et résidente dans un centre d’accueil à Sartrouville. Pour Brut, elle expose les conditions difficiles dans lesquelles elle vit avec ses deux enfants.

« Nous vivons dans une condition impossible. Il y a des cafards, des moucherons, des insectes dans les lits. J’y suis depuis deux ans et l’endroit est vraiment, vraiment, vraiment sale.

Nadège a fui la Côte d’Ivoire pour échapper à l’excision, pratiquée dans son pays. Elle se réfugie d’abord en Tunisie, où elle subit viols et violences, avant de rejoindre la France.

Mais lorsqu’elle rejoint le centre d’accueil de Sartrouville, la maman découvre les lieux insalubres dans lesquels elle va devoir séjourner.

« Quand ils m’ont envoyé ici, ils ont dit que c’était un bon endroit. Mais tout ce qu’ils m’ont dit n’était pas cela. Même si on nettoie, l’insalubrité est déjà là. C’est un endroit qui est vieux et qu’il faut démolir.

En plus d’être insalubre, le lieu serait aussi dangereux selon Nadège.« Il y a des squatters qui arrivent. Entre eux, ici, ils s’entretuent. Ils sont poignardés avec des couteaux. Les travailleurs sociaux ont peur que les enfants viennent ici.

Inscription à la Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Inscription à la Newsletter

articles sur le même sujet

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.