Skip to content
Vermeersch prend la scène reine, Gilbert nouveau leader


Gianni Vermeersch a été le plus fort de la cinquième étape des Quatre Jours de Dunkerque ce samedi à Cassel. Philippe Gilbert endosse le maillot rose de leader. Le Belge devrait remporter le classement général, sauf accident demain lors de l’ultime étape à Dunkerque.

C’était l’étape reine. Celui qui devait déterminer le vainqueur de la 66e édition des Quatre Jours de Dunkerque. Sur les collines pavées de Cassel, c’est Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix) qui a fait parler sa puissance en devançant Oliver Naesen (AG2R-Citröen) et Jake Stewart (Groupama FDJ) sur la ligne. Quatrième sur la ligne Philippe Gilbert prend le maillot rose de leader à la veille de l’arrivée à Dunkerque, promis à un sprinteur.

Avant que les leaders du peloton ne s’expliquent sur les pentes du Mont Cassel, cinq coureurs se sont élancés sous un ciel couvert du nord. Parmi eux, Léo Danès (Team U Nantes-Atlantique) et Alex Colman (Sport Vlaanderen-Baloise), qui s’était déjà échappé la veille. L’avance des cinq est montée à six minutes mais ils sont néanmoins restés dans le collimateur du peloton, qui a maîtrisé l’écart grâce au travail de Lotto-Soudal de Philippe Gilbert et St Michel-Auber93 de Jason Tesson.

A une soixantaine de kilomètres de l’arrivée, un groupe d’outsiders prend la tête et anticipe la bagarre entre favoris. Parmi les contre-attaquants, Jake Stewart et le vétéran Matthieu Ladagnous. Les deux groupes fusionnent et collaborent bien. Derrière, les coéquipiers des favoris s’émoussent et laissent leur leader à découvert, ce dernier ne s’entendant pas bien, lâche du lest sur le groupe de six devant.

Vermeersch remporte l’étape, Gilbert atteint son objectif

Dans les derniers tours du circuit autour de Cassel, les attaques fusent. Sam Watson et Dimitri Claeys rejoignent les six hommes de tête, qui ont encore une minute d’avance sur le peloton à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. Au pied du Mont Cassel, Sam Watson, le dernier fugitif, est repris par la meute. L’explication attendue entre les favoris peut avoir lieu. Le tempo infernal d’Alexandre Delettre (Cofidis) a fait exploser le peloton mais l’Autrichien Sebastian Schönberger (B&B Hôtels KTM) a réussi à attaquer. Sans succès.

C’était au tour des Belges de Lotto-Soudal de cadenasser la course pour lancer Philippe Gilbert, parti à 1,5 km de la ligne. Le champion du monde 2012 est rejoint par ses compatriotes Gianni Vermeersch et Oliver Naesen. Les trois joueront pour la victoire au sprint. Et à ce petit jeu, Gianni Vermeersch est le plus fort. Au lendemain de la victoire de Lionel Taminiaux et Mathieu van der Poel dans le Giro, le Belge de 29 ans offre une nouvelle victoire à Alpecin-Fénix. Il devance Oliver Naesen et Jake Stewart, venus sauter Philippe Gilbert sur la ligne. Gilbert pourra néanmoins se consoler avec le maillot rose de leader qu’il ravit à Evaldas Siskevicius.

Demain, les coureurs auront rendez-vous pour la dernière étape des Quatre Jours de Dunkerque entre Ardres et Dunkerque (182 km). Cette dernière étape dans la ville de Jean Bart devrait récompenser un sprinteur et couronner Philippe Gilbert, nouveau leader du général.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.