Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueNouvelles locales

vague d’arrestations et d’incidents après la victoire de la France sur le Maroc — RT en français

La police a procédé à des interpellations dans plusieurs villes à l’issue de la demi-finale remportée par les Bleus, dont plus d’une centaine dans la capitale. Percuté par un automobiliste, un adolescent a perdu la vie à Montpellier.

Sur les Champs-Elysées à Paris, Bordeaux, Lyon ou encore Marseille, la qualification des Bleus pour la finale de la Coupe du monde 2022 le 14 décembre a été célébrée tout au long de la soirée par des milliers de supporters. La victoire de l’équipe de France s’est cependant accompagnée d’une série d’incidents, d’arrestations et d’un accident mortel.

Plus de 250 interpellations sur tout le territoire, Lyon particulièrement touchée

Près de 10 000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour encadrer les supporters des deux équipes, dont la moitié à Paris et en région parisienne. Sur les Champs-Elysées, les forces de l’ordre se sont massivement déployées et ont répondu aux jets de projectiles en chargeant et en tirant des gaz lacrymogènes. Au total, 167 interpellations ont eu lieu en région parisienne, dont 145 à Paris même, selon les chiffres de la préfecture.

Une quarantaine de personnes « proches de la droite radicale » ont été interpellées, notamment pour port d’armes prohibées, selon une source policière citée par l’AFP. A Créteil (Val-de-Marne), un incendie s’est déclaré dans un immeuble par des tirs de mortier, rapporte Le Parisienfaisant référence à « plusieurs » arrestations à la suite de l’incident.

Au niveau national, sans l’agglomération parisienne, la police fait état de 95 interpellations dans un premier bilan établi le 15 décembre.

A Lyon, la préfecture a fait état de huit interpellations, dont deux parmi « des militants appartenant au mouvement de la droite radicale ». Dans la soirée, Mag de Lyon a indiqué que la fête avait viré « à l’émeute » dans le centre-ville, évoquant des jets de pierres sur les forces de l’ordre et de multiples départs de feu. Des émeutiers ont pénétré de force dans des immeubles du centre-ville « pour trouver de nouvelles poubelles et alimenter une barricade », ont détaillé les médias locaux. Sept officiers de la police nationale et gendarmes ont été légèrement blessés au cours de cette soirée mouvementée.

A Bordeaux, le média Rue 89 a indiqué vers minuit que la situation dégénérait sur la place de la Victoire après le départ des fêtards. « Les CRS ont inculpé plusieurs fois et procédé à de fortes arrestations », a-t-il déclaré.

Un mort à Montpellier

Montpellier a été endeuillé par la mort d’un garçon de 14 ans, « violemment frappé par un chauffard à la suite du match » selon le préfet et « décédé peu de temps après son traitement médical ». Le conducteur a pris la fuite et « le véhicule a été retrouvé à proximité des lieux de l’accident et placé sous séquestre », a ajouté la préfecture dans un communiqué précisant que « l’enquête policière progresse rapidement sous la direction du parquet ». Le membre des Nupes de l’Hérault, Nathalie Oziol, a exprimé son « immense tristesse » après cette « tragédie absolue ». Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on peut voir un groupe de personnes agitées abattre un drapeau suspendu à la fenêtre d’une voiture garée. Son conducteur accélère alors brusquement, écrasant mortellement une personne.

Selon BFM Nice Côte d’Azur, des débordements se sont également produits à Cannes et Nice, avec un total de 10 interpellations dans les Alpes-Maritimes.

A Annecy, une interpellation a eu lieu après des jets de projectiles sur les forces de l’ordre et un homme a été évacué à l’hôpital après avoir été blessé lors d’une rixe, selon la préfecture de Haute-Savoie.

14 interpellations ont également été signalées à Avignon, dont huit pour des tirs de mortier, selon un rapport de police transmis à l’AFP. Avant le début du match, un gendarme mobile a été blessé à la jambe par un chauffeur qui a refusé d’obtempérer et a percuté un groupe de gendarmes, rapporte Provence, qui précise que le chauffeur a ensuite été interpellé par la brigade anti-criminalité et placé en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

En revanche, aucun incident n’a été répertorié à Strasbourg par l’AFP. La soirée a également été calme à Marseille, où une seule personne a été interpellée pour vol de téléphone portable, a indiqué la préfecture de police à France 3. Selon ce même média, trois interpellations ont également eu lieu à Miramas, où 130 personnes s’étaient rencontrées, deux pour portant un couteau et un pour lancer de la fumée. A Arles, deux personnes ont également été interpellées pour « outrage et rébellion ».

Le 10 décembre, après la victoire du Maroc contre le Portugal, 178 arrestations avaient été enregistrées, et 33 policiers blessés.



RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Remon Buul

Chairman of the board of directors responsible for organizing and developing the general policy of the website and the electronic newspaper, he is interested in public affairs and in monitoring the latest international developments.
Bouton retour en haut de la page