Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

une pause d' »au moins 6 semaines » à Gaza est en discussion, selon Washington

MISE À JOUR SUR LA SITUATION – Joe Biden a annoncé qu’un accord pour libérer les otages détenus à Gaza, accompagné d’une pause « au moins six semaines » dans les hostilités entre Israël et le Hamas, est actuellement en discussion.

Paris a évacué 42 personnes de la bande de Gaza, Joe Biden annonce une pause « au moins 6 semaines » à Gaza est en discussion, deux otages israéliens libérés à Rafah… Le Figaro fait le point sur la situation sur la guerre entre Israël et le Hamas.

Joe Biden annonce qu’une pause d' »au moins 6 semaines » à Gaza est en discussion

Joe Biden a annoncé lundi qu’un accord pour libérer les otages détenus à Gaza, accompagné d’une pause « au moins six semaines » dans les hostilités entre Israël et le Hamas, est actuellement en discussion. Le président américain, réitérant l’avertissement déjà lancé à plusieurs reprises par son administration, a également indiqué qu’il « il fallait protéger » Civils palestiniens à Rafah en cas d’offensive israélienne sur cette ville du sud de l’enclave.

« Nous avons besoin immédiatement d’un cessez-le-feu durable » à Gaza, exige le roi de Jordanie

Le roi Abdallah II de Jordanie, lors d’un discours conjoint avec Joe Biden à la Maison Blanche, a déclaré lundi qu’il « un cessez-le-feu durable était nécessaire immédiatement » à Gaza. « Nous ne pouvons pas nous permettre une attaque israélienne contre Rafah. Cela provoquerait sans aucun doute une autre catastrophe humanitaire.a également déclaré le souverain, ajoutant que « la situation était déjà insupportable pour plus d’un million de personnes qui ont été poussées vers (cette ville du sud de la bande de Gaza) depuis le début de la guerre ».

Paris a évacué 42 personnes de Gaza, annonce le Quai d’Orsay

La France a annoncé lundi soir avoir pu évacuer de la bande de Gaza 42 personnes, ressortissants français, résidents français ou collaborateurs de l’Institut français, avec des membres de leurs familles. « A la demande de la France, 42 personnes ont pu quitter la bande de Gaza aujourd’hui, par le point de passage de Rafah »indique un communiqué du ministère français des Affaires étrangères. « Cela porte à plus de deux cents le nombre de personnes évacuées de Gaza à la demande de la France ».

Cette annonce intervient quelques jours après le décès d’un professeur de français qui collaborait depuis vingt ans avec l’Institut français de Gaza, décédé des suites d’une maladie faute de soins dû à « des conditions sanitaires catastrophiques » sur place, ont indiqué vendredi des sources diplomatiques à l’AFP. Le ministère souligne que l’évacuation annoncée lundi est « le résultat de l’action des autorités françaises, menée au plus haut niveau ».

Les évacués ont été pris en charge côté égyptien par l’ambassade de France et le consulat général de France au Caire, en coordination avec les équipes du Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

La perspective d’une offensive sur Rafah est « terrifiante », selon l’ONU

La perspective d’un « vrai » L’offensive de l’armée israélienne à Rafah, à l’extrême sud de la bande de Gaza, où se sont réfugiés des centaines de milliers de Palestiniens, est « terrifiant »a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. « Compte tenu du carnage qui a eu lieu jusqu’à présent à Gaza, nous ne pouvons qu’imaginer ce qui va se passer à Rafah »s’est alarmé Volker Türk, dans un communiqué.

Un accord sur les otages à Gaza, avec des bénéfices « énormes », reste « possible », selon Washington

Un accord entre Israël et le Hamas, autorisant la libération des otages à Gaza en échange d’une pause dans les combats, demeure « possible » selon le Département d’État, qui a insisté lundi sur les avantages « énorme » ce qu’aurait un tel accord. « Nous pensons que les bénéfices d’une pause et d’un accord sur les otages seraient énormes, d’abord évidemment pour les otages qui seraient libérés, mais aussi pour l’opération humanitaire à Gaza, ainsi que pour notre capacité à commencer à rechercher un accord réel, viable et durable. solution à ce conflit »a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Matthew Miller.

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

Les États-Unis exhortent Israël à enquêter sur la mort d’une fillette de six ans à Gaza

Washington a demandé une enquête à Israël « urgent » à la mort « déchirant » de Hind Rajab, une fillette de six ans retrouvée morte dans la bande de Gaza après avoir appelé à l’aide pendant des heures, a indiqué lundi un porte-parole de la diplomatie américaine. « Nous avons appelé les autorités israéliennes à enquêter d’urgence sur cet incident.Matthew Miller a déclaré aux médias. « C’est une histoire déchirante et déchirante pour cet enfant et bien sûr, des milliers d’autres enfants sont morts à cause de ce conflit ».

Washington opposé à une offensive israélienne « à grande échelle » à Rafah

Les Etats-Unis restent opposés à une opération militaire israélienne à grande échelle à Rafah sans action pour protéger les civils de cette ville palestinienne située à la frontière égyptienne, a déclaré lundi le porte-parole du département d’Etat, Matthew Miller. . « Sans un projet en ce sens qui soit crédible, et qu’ils (Israël, ndlr) sont capables de réaliser, nous ne soutenons pas une opération militaire à grande échelle »il a dit aux journalistes.

Le procureur de la CPI se dit « profondément préoccupé » par une offensive à Rafah

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Karim Khan s’est dit lundi préoccupé par une éventuelle offensive de l’armée israélienne à Rafah, dans la bande de Gaza, prévenant que quiconque violerait les lois internationales serait poursuivi. « Je suis profondément préoccupé par les informations faisant état de bombardements et d’une éventuelle offensive terrestre des forces israéliennes à Rafah. » M. Khan a déclaré dans une déclaration publiée sur X.

Deux otages libérés à Rafah, une centaine de Palestiniens tués selon le Hamas

Israël a annoncé lundi 12 février la libération de deux otages détenus à Rafah, dans le cadre d’une vaste opération nocturne qui a fait une centaine de morts Palestiniens, selon le Hamas au pouvoir dans ce territoire. Fernando Simon Marman, 60 ans, et Louis Har, 70 ans, ont été libérés lors d’une opération nocturne à Rafah menée conjointement par l’armée, le Shin Beth (Sécurité intérieure) et la police israélienne, ont indiqué ces services, précisant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres responsables avaient suivi le déroulement de cette opération depuis la salle de contrôle. « Trois terroristes ont été tués dans le bâtiment où ils étaient détenus »selon une première évaluation de l’armée israélienne, qui s’était jusqu’alors limitée à confirmer qu’elle avait « a mené une série de raids contre des cibles terroristes dans le sud de la bande de Gaza ».

Les deux otages, de nationalité israélienne et argentine, enlevés au kibboutz Nir Yitzhak, ont ensuite été transportés par avion vers l’hôpital Sheba, situé à Ramat Gan, près de Tel-Aviv, où ils « sont dans un état stable », a assuré Arnon Afek, le directeur de l’établissement. Dans un article sur Xle bureau du président argentin Javier Milei a exprimé « sa gratitude » à l’armée israélienne pour la libération des otages.

gn world

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page