Nouvelles localesPolitique

« Une journée parfaite », savoure Ferrand-Prévot, champion du monde pour la quatrième fois


Championne du monde de VTT pour la quatrième fois de sa carrière, Pauline Ferrand-Prévot a confirmé ce dimanche son statut de favorite dans l’épreuve de cross.

« PFP » est immortel. Ce dimanche, Pauline Ferrand-Prévot est devenue championne du monde de VTT pour la quatrième fois de sa carrière, pour le plus grand plaisir du public. nombreux sont venus aux Gets (Haute Savoie). Ecrasant la course, la Française n’a fait qu’augmenter puis gérer son avance pour franchir la ligne d’arrivée à plus d’1’30 » devant ses dauphines, la Suissesse Jolanda Neff et l’Américaine Haley Batten.

« C’était une journée incroyable, je prépare la course depuis le début de l’année. Je me suis préparé tout seul pour tenter de gagner à domicile. J’ai essayé d’y aller dès le départ pour mettre la pression sur les autres et j’avais une bonne avance. Il fallait monter vite et descendre proprement. C’était une journée parfaite pour moi », a-t-elle déclaré sur RMC quelques heures après sa victoire.

En orbite dès le premier tour

Qu’il s’agisse Ferrand-Prévot n’a pas mené toute la course, c’est uniquement parce qu’elle l’a lancé au troisième rang. En à peine deux minutes, elle a englouti toutes les concurrentes devant elle pour se placer aux avant-postes, aux côtés de sa compatriote Loana Lecomte. Accélérant encore, elle a ensuite laissé derrière elle toutes ses rivales pour s’élancer seule en tête et boucler le premier tour avec 22 secondes d’avance sur l’autre favorite française.

« Il y avait tellement de monde que je me suis demandé si je n’étais pas parti trop vite. J’ai essayé de me recentrer sur moi-même et de me dire : ‘Tu peux tenir comme ça une heure et demie ?’. J’ai bien géré et c’était bondé, ça bourdonnait dans mes oreilles. J’ai vu que l’écart augmentait, c’était un soulagement mais je suis resté sur mes gardes. Jusqu’au dernier virage, je suis resté concentré pour ne pas faire d’erreur et remporter ce titre. »

Objectif Paris 2024

Elle boucle ainsi une semaine parfaite, puisqu’elle avait déjà remporté le titre en courte piste vendredi. Ces deux nouveaux maillots arc-en-ciel viennent compléter une collection déjà bien fournie : déjà titré aux Mondiaux VTT en 2015, 2019 et 2020, « PFP » a aussi déjà été champion du monde sur route (2014), en cyclo-cross (2015), en relais VTT mixte (2014, 2015, 2016) et en VTT marathon (2019). Un palmarès impressionnant, auquel ne manque que le titre olympique. Plus que jamais, le rendez-vous est pris pour Paris 2024.

« Je veux juste profiter. Je suis champion du monde devant mon public ! Aujourd’hui, nous étions en France. Dans deux ans, il y aura aussi beaucoup de pression mais j’ai pu prouver que je pouvais gagner en France. J’espère faire la même chose à Paris. Je pense que j’ai mûri et que j’ai une approche différente. La préparation comptera aussi. C’est encore deux ans où je peux apprendre sur moi-même. »


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page