Skip to content
Une compagnie charbonnière australienne poursuit l’Alberta pour 3,5 milliards de dollars


Le journal Héraut de Calgary a été le premier à signaler qu’Atrium Coal et sa filiale Elan Coal demandent 3,5 milliards de dollars à la province. Le montant de la compensation serait lié aux bénéfices attendus du projet minier Elan.

Les plaignants demandent également 300 millions de dollars pour indemniser les actionnaires des pertes causées par la décision du gouvernement.

La poursuite allègue que les inversions liées à la politique du charbon de 1976 ont fait chuter les actions d’Atrium, en plus de nuire à la valeur des projets de charbon en cours des entreprises.

En mai 2020, le gouvernement de l’Alberta a abrogé une politique de 1976 qui limitait l’extraction du charbon sur le versant est des montagnes Rocheuses. Cette action a soulevé un tollé majeur, qui a poussé la province à revenir sur sa décision début 2021. Cette situation a conduit à la suspension de l’exploration et de l’exploitation des énergies fossiles, notamment l’Elan d’Atrum et sa filiale.

Mais entre l’abrogation et la restauration de la politique de 1976, les entreprises avaient déjà prévu d’établir des mines de charbon. Ils avaient commencé des travaux d’exploration, construit de nouvelles routes et mis en place des centaines de sites de forage de charbon.

L’Alberta serait donc responsable des conséquences de ce revirement, allègue Atrum.

Contactés par Radio-Canada, ni Atrum ni le ministère de l’Énergie n’ont répondu à nos demandes d’entrevues au moment de la publication de cet article.

Agrandir l’image (Nouvelle fenetre)

Carte des principaux projets miniers dans la région de Crowsnest Pass.

Photo : Radio Canada

La durée de vie du projet Elan était d’environ 34 ans, selon la déclaration d’Atrum et sa filiale, et aurait produit environ 486 millions de tonnes de charbon métallurgique.

Le développement du secteurIsolation Sud à elle seule, selon les plaignants, a créé 500 emplois directs et 650 emplois indirects. La société estime la valeur de ce projet à plus de 3,53 milliards de dollars.

La poursuite, déposée le 14 septembre devant la Cour du banc du roi de l’Alberta, est similaire à celle déposée début juillet par la société privée Cabin Ridge. Ce dernier réclame 3,4 milliards de dollars au gouvernement albertain, invoquant le revirement du gouvernement.

Avec des informations de Joel Dryden

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.