Skip to content
un vieux bide peine à revivre


Zapping du monde onze EXCLU : L’interview « Little Brother » de Christopher Nkunku !

Arrivé libre à la Fiorentina cet été après 3 saisons ratées au Real Madrid, Luka Jovic ne fait pas mieux en Italie. Dans l’ombre de l’incontestable Karim Benzema lors de son passage à la Maison Blanche, le Serbe n’a jamais su chatouiller l’ancien joueur de l’OL ni même parvenir à jouer un rôle de doublure. Après un prêt infructueux à Francfort, club où il s’est révélé en 2018-2019 en marquant 17 fois en Bundesliga et en convainquant les Merengues de débourser 60 millions d’euros pour le faire venir à Madrid, l’attaquant est encore loin du compte. du niveau de l’époque à la Fio. En 11 matchs avec la Viola, le joueur formé à l’Etoile Rouge de Belgrade n’a trouvé le chemin des filets qu’une seule fois, lors de la première journée face à Cremonese.

La Fio n’a pas pleuré Vlahovic

Depuis, il est maladroit devant le but et manque d’influence dans le jeu de son équipe. Il faut dire que son temps de jeu ayant été très réduit cette saison, Jovic peine à trouver le rythme physiquement et l’a avoué à la presse transalpine (propos relayés par AS) « Il me faudra du temps pour retrouver ma forme, je n’ai pas joué depuis longtemps. » L’ancien de l’Eintracht garde tout de même une raison d’espérer, ses concurrents à savoir Arthur Cabral et Krzysztof Piatek ne font pas mieux que lui sur le front de l’attaque. 10e de Serie A et à la traîne en conférence de Ligue Europa, la Fiorentina n’a pour l’instant pas trouvé de remplaçant à Dusan Vlahovic (parti à la Juve l’hiver dernier), pas même chez son compatriote et coéquipier en sélection. .

résumer

Arrivé libre à la Fiorentina cet été après 3 saisons ratées au Real Madrid, Luka Jovic ne fait pas mieux en Italie. En 11 matchs avec la Viola, le joueur formé à l’Etoile Rouge de Belgrade n’a trouvé le chemin des filets qu’une seule fois, lors de la première journée face à Cremonese.

La source




zimonews Fr2En2Fr