Skip to content
Un sénateur russe dénonce le blocus partiel imposé par la Lituanie à l’enclave de Kaliningrad

Le 18 juin, le vice-président du Conseil de la Fédération de Russie (l’équivalent du Sénat) Konstantin Kosatchev a vivement critiqué, sur sa chaîne Telegram, la décision des autorités lituaniennes d’interdire le transit par leur territoire de certaines marchandises en de Russie à destination de l’enclave de Kaliningrad.

« La Lituanie est un fleuron de la destruction du droit international », a dénoncé le sénateur. Selon Konstantin Kosatchev, cette décision viole plusieurs normes internationales, dont les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le porte-parole des chemins de fer lituaniens, Mantas Dubauskas, a déclaré à la radiotélévision nationale lituanienne (LRT) que l’opérateur avait partiellement interrompu le transit de marchandises russes par la Lituanie afin de faire appliquer les sanctions de l’Union européenne.

Comme le rapporte l’agence TASS, cette décision a également été dénoncée le 17 juin par le gouverneur de Kaliningrad, Anton Alikhanov. Il a ainsi affirmé que cette décision allait à l’encontre des dispositions de l’accord d’adhésion de la Lituanie à l’Union européenne. Selon lui, cette mesure toucherait 50% des flux de marchandises entre la région et le reste de la Russie. En conséquence, il a déclaré que les autorités essaieraient de faire passer les marchandises par voie maritime.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.