Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Un projet d’accord lie le financement de l’Université Athabasca au travail en personne

Après la réunion de vendredi, le conseil a jusqu’au 31 août pour signer l’entente, sinon la province retiendra 3,4 millions de dollars de financement par mois.

Le document de travail demande également que la direction de l’université travaille à temps plein à Athabasca d’ici 2025, tandis que le président actuel, Peter Scott, vit à Edmonton.

Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, Demetrios Nicolaides, le conseil pourrait demander une prolongation du délai afin de poursuivre l’étude de l’accord proposé, mais il hésite à l’accorder.

Il a noté que l’Université d’Athabasca a déjà eu cinq mois pour élaborer un plan de gestion d’Athabasca.

L’établissement n’entend pas, pour le moment, donner plus d’informations sur les discussions qui ont eu lieu vendredi.

Des visions opposées

La proposition de financement envisagée vendredi est le résultat de mois de lobbying de la part des résidents de l’Athabasca pour contrer le virage virtuel de l’université. Ils se disent inquiets de voir des emplois délocalisés, ce qui aurait notamment pour effet de fragiliser l’économie de la région.

En réponse à ces pressions, la province veut forcer l’établissement à faire passer la proportion de ses quelque 1 200 employés travaillant dans l’Athabasca de 25 % à 65 % d’ici 2025, notamment en menaçant l’université de couper son financement.

Bien que l’Association des professeurs de l’Université d’Athabasca se dise ouverte à voir de nouvelles embauches liées à une exigence de résidence, elle s’oppose fermement à la réinstallation forcée des employés.

Peter Scott, pour sa part, estime que l’abandon du virage virtuel et l’obligation de résidence menacent la stabilité de l’établissement à long terme.

Le ministre Nicolaides se dit ouvert à l’idée d’explorer d’autres pistes s’il est impossible pour l’université d’atteindre ses objectifs dans les délais impartis.

Avec les informations de Michelle Bellefontaine

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page