Skip to content
Un poste de police de 5 M$ pour la communauté de Lac-Simon


Le projet a été retenu par les gouvernements du Québec et du Canada, qui injectent 61 millions de dollars pour améliorer les infrastructures policières dans 11 communautés autochtones, dont Lac-Simon et Timiskaming.

À Lac-Simon, la chef Adrienne Jérôme explique que le poste actuel ne répond plus aux normes de la CNESSTni aux besoins de l’équipe de 23 employés.

Cela nous a amenés à monter un projet pour un nouveau bâtiment plus grand, explique-t-elle. Nous avons une roulotte derrière pour les policiers, mais elle ne répond plus à leurs besoins car l’équipe s’est agrandie. Nous pourrons également offrir plus de services dans le nouveau poste, comme des locaux pour les avocats de l’aide juridique qui font le suivi des dossiers avec nous.

Le poste de police de la communauté autochtone de Lac-Simon. (les archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Lac-Simon avait lancé l’appel d’offres en mars pour son projet de poste de police d’une superficie de près de 900 mètres carrés.

Le chef Jérôme explique qu’un seul soumissionnaire a déposé une offre pour ce projet qui coûtera 5 millions de dollars, financé à 52 % par Ottawa et à 48 % par Québec.

Nous avons choisi d’accepter l’offre même si les coûts ont grimpé en flèche. Nous savons que les matériaux sont beaucoup plus chers. Mais les gouvernements conviennent que nous devons aller de l’avant. On espère un premier coup de pioche très bientôt pour une ouverture en 2023Elle ajoute

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.