Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

un oligarque russe arrêté en France, menace nucléaire… Le point sur la nuit


En Ukraine, la bataille d’Avdiivka illustre les stratégies meurtrières de la Russie : utiliser des bataillons mal entraînés pour attaquer sans le soutien de l’artillerie, au prix de lourdes pertes. En Chine, Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense, a prononcé lundi un discours sur le nucléaire dans le contexte de la guerre en Ukraine et un oligarque russe a été placé en garde à vue par les forces de l’ordre françaises.

Ce matin nous revenons sur les temps forts de la guerre en Ukraine dans la nuit du lundi 30 octobre au mardi 31 octobre 2023.

Lire aussi : Mise à jour du lundi 30 octobre

Un oligarque russe détenu en France

L’oligarque russe et associé du groupe Alfra, Alexey Kuzmichev, a été arrêté par les autorités françaises pour blanchiment d’argent, a rapporté Décodeurs du Journal Le monde dans une enquête publiée le 30 octobre.

La police a perquisitionné l’appartement d’Alexeï Kouzmichev à Paris et sa villa à Saint-Tropez. Il est l’un des oligarques russes les plus influents et a été ajouté à la liste des sanctions de l’Union européenne dès les premières semaines de la guerre.

En mars, la France avait déjà saisi deux yachts de l’oligarque russe et les États-Unis sanctionnaient la banque Alfa depuis deux ans. Le magazine Forbes estime sa fortune personnelle à environ 6,5 milliards de dollars en 2023.

Lire aussi : VIDÉO. L’assaut d’un aéroport russe au Daghestan par une foule hostile à Israël

Des bataillons russes envoyés au massacre

Selon le rapport quotidien duInstitut pour l’étude de la guerreles « Storm-Z », unités d’assaut composées majoritairement de prisonniers, ont été utilisées par les forces russes comme chair à canon et envoyées au front, notamment à Avdiivka, en Ukraine.

En effet, les Russes utiliseraient ces bataillons mal entraînés pour les attaquer sans appui d’artillerie, afin d’affaiblir les Ukrainiens sans perdre de munitions, en échange d’énormes pertes humaines. Un blogueur militaire russe ayant servi à Advdiivka a confirmé ces affirmations.

A lire aussi : L’Ukraine affirme avoir frappé le système de défense aérienne russe en Crimée

En quelques jours, un bataillon entier serait décimé, perdant 60 à 70 % de ses hommes. Ces « Storm-Z » ne seraient pas couverts lors des tentatives de rapatriement des blessés, augmentant ainsi les pertes humaines. L’Institut pour l’étude de la guerre rappelle que l’incohérence des commandants envers ces troupes mal entraînées est de plus en plus critiquée par certains blogueurs russes.

La Russie évoque une nouvelle fois la menace nucléaire

Invité ce lundi au Forum Xiangshan à Pékin, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgu, a prononcé un discours offensant contre « l’Occident », rappelant la théorie selon laquelle les Etats-Unis et leurs alliés chercheraient à menacer par tous les moyens. l’intégrité de la Russie.

Dans son rapport quotidien, leInstitut pour l’étude de la guerre note en particulier que Sergueï Choïgou a affirmé que l’élargissement de l’OTAN ne prend pas en compte le droit de la Russie à assurer sa propre sécurité et que la poursuite de l’escalade occidentale avec la Russie pourrait conduire à une confrontation directe entre les puissances nucléaires.

Pour nuancer ses propos, le ministre russe de la Défense a néanmoins rappelé que la doctrine nucléaire russe n’avait pas changé et que le pays n’utiliserait l’arme nucléaire qu’en réponse à une frappe nucléaire ennemie ou contre une menace. « existentiel » pour la Russie.

gn france

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page