Skip to content
Un mois de juillet tranquille pour la SOPFEU en région

La Société de protection des forêts contre les incendies (SOPFEU) rapporte seulement sept incendies sur le territoire, touchant un peu plus d’un hectare, pour tout le mois de juillet. Et depuis avril, la région n’a connu que 33 incendies, qui ont détruit près de 45 hectares de forêt.

La saison s’annonce donc plus tranquille que ne l’avait prévu le mois de mai, selon Mélanie Morin, agente de prévention et de communication à la SOPFEU.

 » Depuis, en juin et juillet, il pleut encore assez. Et quand il ne pleut pas, c’est encore humide, ce qui signifie que nous avons moins d’incendies, moins d’incendies de grande envergure. »

Une citation de Mélanie Morin, agente de prévention et de communication de la SOPFEU

« On va attendre, on verra jusqu’à la fin de l’été comment se terminera le bilan, mais pour le moment, on peut qualifier 2022 de saison plus calme », ​​mentionne Mme Morin.

Une saison plus calme qui a également permis à la SOPFEU d’envoyer huit pompiers forestiers de Val-d’Or pour renforcer leurs collègues de l’Alberta le 25 juillet.

Pas le temps de baisser ta garde

Cependant, ce n’est pas le moment de baisser la garde, prévient Mélanie Morin, car les prochains mois sont aussi propices aux feux de forêt. Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarettes et les véhicules tout-terrain sont des sources potentielles de feux de forêt.

Août et septembre sont encore des mois où nous avons généralement un certain nombre d’incendies et une bonne charge de travail. Le danger d’incendie continue de varier de modéré à élevé dans de nombreuses régions après un jour ou deux de beau temps. Les vacanciers sont toujours dans la forêt, il est donc demandé aux gens de continuer à faire attention à l’utilisation du feufait-elle remarquer.

Avec 308 incendies qui ont brûlé 230 hectares de forêt, le Québec connaît une saison bien inférieure à la moyenne des dix dernières années à la même date, qui s’élève à 382 incendies pour une superficie de 18 748 hectares.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.