Skip to content
Un bombardement attribué à l’armée ukrainienne tue cinq civils à Donetsk — RT en français

Les autorités de la République populaire de Donetsk, alliée de la Russie, font état de cinq morts parmi les civils à la suite de bombardements.

Cinq civils ont été tués et 12 autres blessés le 18 juin dans des bombardements ukrainiens à Donetsk en République populaire de Donetsk – l’une des deux républiques autoproclamées du Donbass, reconnue par Moscou -, selon les autorités de cette dernière.

« Cinq personnes ont été tuées et 12 autres blessées dans la République populaire de Donetsk (DNR) à la suite de bombardements par les forces ukrainiennes », a indiqué le siège des autorités locales dans un communiqué publié sur Telegram.

Donetsk est la capitale de facto de la DNR, dans le bassin houiller du Donbass situé dans l’est de l’Ukraine.

Obus de 155 mm

Cette région, marquée par la guerre entre les autorités locales et Kyiv depuis 2014, fait l’objet de violents combats entre les forces ukrainiennes massées dans l’est du pays d’une part et les milices DNR et l’armée russe d’autre part. . La Russie a lancé le 24 février une offensive en Ukraine, invoquant notamment la nécessité d’apporter de l’aide aux populations du Donbass. Kyiv et ses alliés occidentaux dénoncent eux une guerre d’invasion ne répondant à aucune provocation.

« Tôt dans la matinée, des bombardements ennemis massifs ont visé la capitale de la République populaire de Donetsk », ont déclaré les forces militaires de la DNR dans un communiqué séparé, affirmant que plus de 200 obus d’artillerie de calibre 155 mm étaient tombés, le 16 juin, sur plusieurs quartiers de Donetsk.

Selon les agences de presse russes, les attentats ont notamment touché un cinéma et un café du centre-ville.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.