Skip to content
Un avant-goût du Stampede avec des crêpes pour les nouveaux arrivants ukrainiens à Calgary

Certains viennent d’arriver, d’autres sont là depuis un certain temps, mais tous ont apprécié les traditionnels petits déjeuners gratuits du Stampede. L’événement, organisé par l’Église et aidé par les Chevaliers de Colomb, était ouvert à tous les nouveaux arrivants ukrainiens et à leurs hôtes.

Les responsables de cette rencontre disent vouloir faire découvrir l’hospitalité de Calgary et offrir un bref moment de quiétude aux réfugiés.

Cela leur permettra de penser à autre chose pendant une heure, deux heures ou même plus. Certes, ils vont repenser à ce qui se passe en Ukraine avant d’aller se coucher le soir. Mais cela leur donne une pause, et c’est pourquoi nous avons organisé cet événementexplique Bill Lewchuk, l’un des organisateurs.

 » Nous voulons leur montrer que nous accueillons les gens et qu’ils peuvent faire partie de notre communauté. »

Une citation de Bill Lewchuk, co-organisateur du déjeuner

Les nouveaux arrivants ont ainsi savouré leurs crêpes au son d’un groupe de musique country et western. Pour Arina Nechatailiuk, arrivée au Canada il y a un peu moins de trois semaines, ce goût du Stampede lui permet de se changer les idées.

On peut rire. Nous pouvons parler aux gens. On peut se faire des amis. Cela nous aide donc à oublier toutes les choses horribles que vivent nos familles, nos amis et tous ceux que nous connaissons qui sont encore là-bas. […] au moins quelques minuteselle exprime.

Intégration plus facile

Elle ajoute qu’il est vraiment important aux nouveaux arrivants ukrainiens de participer à des événements comme celui-ci pour éviter la solitude et créer un réseau de contacts.

Ça nous permet de mieux nous adapter, surtout quand on ne connaît personne, parce qu’en arrivant ici, on n’avait personne. Personne du tout. Il n’y avait que moi et mes parents. Et mes parents ne parlent même pas anglais.

La file d’attente pour les déjeuners était déjà longue quelques minutes seulement après le début de l’événement.

Photo : Radio Canada

Pierre Loczy, l’un des leaders de l’initiative, explique que la rencontre à l’église St Stephen Protomartyr n’est pas qu’un moment de répit pour les nouveaux arrivants ukrainiens. Le principe est d’ouvrir des portes et d’offrir une aide et un soutien moral, social et même spirituel à ceux qui en ont besoin..

Lewchuk dit que les participants ont également bénéficié de nombreux vêtements donnés par des Calgariens. Les nouveaux arrivants sont étonnés que les gens soient si généreux ici, ils en sont presque gênés, mais ils l’apprécient.

Arina Nechatailiuk avoue qu’elle et sa famille ne connaissent pas très bien le Stampede, mais entend y remédier : Je n’ai pas encore de chapeau ni de bottes de cow-boy. Je vais devoir prendre le temps de magasiner en ligne pour trouver quelque chose.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.