Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueBourse Entreprise

un accord « dans les prochaines heures » entre l’Etat et EDF, promet Bruno Le Maire


Le gouvernement souhaite que le nouveau prix de référence de l’électricité soit proche des coûts de production nucléaire d’EDF. LUDOVIC MARIN / AFP

L’État et l’entreprise énergétique doivent développer le nouveau modèle de régulation des prix de l’électricité, alors que le mécanisme actuel approche de la fin 2025.

Bientôt un accord. La négociation entre l’État et EDF sur les prix de l’électricité »Est sur le point de se concrétiser dans les heures à venir», a indiqué ce lundi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, lors du premier congrès du Groupement des Hôtels et Restaurants de France (GHR). Engagés depuis des mois dans des discussions parfois tendues, EDF et l’État doivent élaborer le nouveau modèle de régulation des prix de l’électricité, alors que le mécanisme actuel approche de fin 2025.

Le gouvernement souhaite que le nouveau prix de référence de l’électricité soit proche des coûts de production nucléaire d’EDF. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a récemment évalué ces coûts à 60 euros par MWh, une estimation bien inférieure à celle d’EDF (environ 70 euros). « Je suis convaincu que le résultat que nous obtiendrons avec le président d’EDF Luc Rémont est un bon résultat« , « ce qui nous permet de retrouver la souveraineté sur nos prix», a déclaré le ministre aux membres de ce syndicat patronal.

« Garantir notre compétitivité »

« Nous ne voulons plus que l’intégralité du prix de l’électricité dépende du coût de la centrale à gaz ouverte en dernier recours en Europe de l’Est.», a-t-il assuré. « Nous retrouvons la souveraineté sur nos prix car nous offrons une visibilité à long terme sur les prix de l’électricité, pour éviter que vous, consommateurs, particuliers ou entreprises, soyez exposés à une nouvelle crise de l’électricité.« , il ajouta. « Nous vous donnerons visibilité et durée« .

« Cet accord doit garantir que les prix de l’électricité soient nos prix, des prix qui dépendent de nos coûts de production, de l’électricité nucléaire ou des énergies renouvelables, ce sera le cas« , pour « garantir notre compétitivité« , il a continué. « Notre souveraineté est aussi notre entreprise nationale, dans cet équilibre, nous devons évidemment faire en sorte que ces prix de l’électricité permettent à EDF de générer des bénéfices pour investir dans les énergies renouvelables ou dans de nouveaux réacteurs nucléaires», selon le ministre. « Nous avons voulu trouver cet équilibre entre des prix attractifs, des prix compétitifs et des prix qui permettent à EDF de se créer des marges de manœuvre pour investir dans le futur, ce sera le cas.», a encore assuré le ministre.

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

gn buss

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page