Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Trois lions maltraités au cirque William Zavatta, 6 mois de prison avec sursis pour une mère et son fils

Les lions tournaient dans une cage trop petite. Une femme d’une soixantaine d’années et son fils ont été condamnés lundi par le tribunal judiciaire de Vannes (Morbihan) à six mois de prison ferme pour des maltraitances commises sur trois animaux sauvages qu’ils exploitaient illégalement dans leur cirque William Zavatta. Antonia Fleury, 61 ans, et son fils Teddy Gougeon, 38 ans, qui appartiennent au milieu du cirque ambulant, étaient tous deux absents à l’audience.

Outre cette « peine d’avertissement », selon les mots du président, conformément aux réquisitions du ministère public, les deux prévenus se voient également interdire de détenir des animaux non domestiques pendant cinq ans et sont condamnés à payer chacun 1 500 euros à titre de préjudice moral à l’association One Voice, partie civile. C’est elle qui a signalé ces maltraitances après les avoir constatées à deux reprises en juillet 2019 à Douarnenez (Finistère), puis à Arzon (Morbihan) à quelques jours d’intervalle.

Les détectives privés de l’association de défense des animaux ont constaté que trois lions, un mâle et deux femelles, étaient retenus toute la journée dans le compartiment d’un camion cage mesurant seulement 15 m2, sans pouvoir s’abriter du soleil ni avoir la moindre activité physique, même si ils ne participaient même pas au spectacle.

Opacité totale du cirque

Pour l’inspecteur de l’Office français de la biodiversité (police de l’environnement) présent à l’audience, il s’agissait d’une violation flagrante de la réglementation applicable aux animaux sauvages, d’autant que ni Mme Fleury ni ses fils ne détenaient d’attestation de capacité à s’occuper de ces animaux. animaux ou autorisation d’exploiter ce cirque. Ce certificat avait été refusé à deux reprises à Teddy Gougeon pour son manque total de considération de la souffrance animale, malgré la mort de certains animaux dont il avait la garde, a précisé le procureur de la République.

L’avocate de One Voice, Me Caroline Lanty, a déploré l’opacité totale des activités du cirque William Zavatta, qui selon elle ne figure dans aucun registre de commerce ou des sociétés, ainsi que les défauts de l’identification, pourtant obligatoire. en tant qu’espèce protégée, des trois lions, dont on ne sait pas ce qu’ils sont devenus depuis 2019.

« On ne sait pas d’où viennent ces animaux et on ne sait pas où ils sont passés », a confirmé Sylvain Darchy au nom du procureur de la République. Lorsque les deux prévenus sont contrôlés par les gendarmes en 2022, après plusieurs retards dans la procédure liés à leur itinérance, « on se rend compte que ces animaux sont détenus hors cadre », résume-t-il.

gn enter

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page