Skip to content
Transport en commun : Edmonton appelée à lutter contre l’insécurité due à la violence


Patty Garside est l’une des victimes des attaques contre les passagers des autobus à Edmonton, avec sa fille et sa sœur. Elle estime que ces attentats devraient réveiller la Municipalité au problème, car selon elle, c’est à la Ville d’agir.

 » Je ne blâme pas cette femme [l’auteure présumée des agressions]. Je vois un système qui est très, très imparfait. »

Une citation de Patty Garside, une des victimes

Originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, Patty Garside, 56 ans, explique qu’elle, sa fille et sa sœur étaient en route vers le centre de transit de Fermes Lewisà l’ouest de la ville, lors de l’assaut initial.

Les trois femmes étaient assises près de l’avant du bus lorsqu’une femme, décrite comme agitée, s’est assise près d’elles vers 15 heures.

Cette femme s’est soudainement jetée sur ma fille et a arraché ses lunettes de son visage et l’a griffée. Elle est ensuite allée après ma soeur […]témoigne Patty Garside.

Elle ajoute que le chauffeur a exhorté la femme à arrêter son comportement violent et à descendre du bus, mais en vain.

Patty Garside et les deux membres de sa famille ont été poussés et griffés à plusieurs reprises.

Pendant ce temps, les passagers ont regardé l’incident se dérouler sans intervenir, certains préférant même enregistrer la scène avec leur téléphone, a-t-elle déclaré.

Pas au bout de leur peine

Patty Garside, sa fille et sa sœur ont finalement réussi à faire descendre la femme du bus, mais elles n’étaient pas au bout de leur peine.

Lorsqu’ils arrivent au centre de transit, où Patty Garside a fait une déclaration à la police par téléphone, ils se retrouvent à nouveau face à leur bourreau.

La femme agresse trois ou quatre jeunes filles qui viennent de descendre d’un autre bus, poursuit-elle. Patty Garside vient à leur aide, mais elle attaque le groupe.

Elle a encore ciblé ma fille. lui ai-je crié dessus. Elle est allée chercher ma sœur, l’a attrapée par le bras et l’a frappée au visage. Je suis alors intervenu, essuyant ses coupsdit Patty Garside.

Finalement, un autre conducteur a forcé la femme à monter dans un bus et la police est arrivée quelques minutes plus tard, a-t-elle déclaré.

Selon le service de police d’Edmonton, une femme de 35 ans a été accusée en lien avec les attaques. Elle fait face à six chefs d’accusation de voies de fait et à trois chefs d’avoir causé du trouble et enfreint les conditions.

Patty Garside souligne qu’elle et sa sœur ont toutes deux subi des commotions cérébrales et ont dû être transportées à l’hôpital.

 » J’espère que cette horrible expérience qui m’est arrivée à moi et à ma famille est encore plus un signal d’alarme que quelque chose doit être fait, que cela doit être une priorité. »

Une citation de Patty Garside

La Ville demande l’aide du gouvernement provincial pour améliorer la sécurité des passagers dans les transports en commun (Archives).

Photo : CBC/Dave Bajer

La Ville promet des réponses

Ces incidents se sont produits le 1euh Peut suivre une série d’incidents similaires sur le système de transport en commun d’Edmonton.

Le 25 avril, une femme de 78 ans, Sharda Devi Naidu, a été violemment bousculée alors qu’elle attendait à une station de tramway. Elle a eu la jambe droite cassée.

Son agresseur présumé, un homme de 20 ans, a été arrêté le lendemain alors qu’il menaçait un homme avec du gaz poivré à la station Churchill du TLR au centre-ville d’Edmonton.

La Ville s’est engagée à améliorer la sécurité des transports en commun, notamment par des services de proximité et des mesures de sécurité supplémentaires.

Le maire d’Edmonton, Amarjeet Sohi, a déclaré la semaine dernière que l’augmentation de la criminalité et des troubles du transport en commun sont des symptômes de problèmes de société plus larges, citant l’itinérance et la toxicomanie. médicaments.

Pour résoudre ces problèmes, la ville a besoin de l’aide du gouvernement provincial, a-t-il ajouté.

Avec des informations de Wallis Snowden et Janice Johnston

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.