Skip to content
Temps et températures de récolte


Après une saison exceptionnelle pour les acériculteurs, c’est au tour des maraîchers d’espérer une meilleure saison que l’an dernier.

Plusieurs producteurs de l’Abitibi-Témiscamingue ont perdu des produits en raison du gel printanier de 2021. Et c’est le froid des mois de mars et avril qui a permis producteurs agricoles terminent leur saison par une bonne récolte.

Si nous avions eu de l’eau un peu plus sucrée, cela aurait été encore mieux, mais nous ne pouvons pas nous plaindre. Partout en province c’était vraiment très bien, mais je pense qu’en région, on a fait du très très bien, rapporte l’acériculteur Yan Gaudet de Duhamel-Ouest. Il parle d’une récolte d’eau d’érable de 40 jours.

L’administrateur de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec ajoute que les nouvelles façons de faire ont aussi amélioré la récolte.

La façon dont nous installons nos tubes a changé, ce qui se traduit par de meilleurs rendementsil a dit.

L’eau d’érable a commencé à couler au Témiscamingue.

Courtoisie

Pendant que les acériculteurs rangent leur équipement, les maraîchers préparent leurs champs.

Les betteraves ont déjà été repiquées sous tunnels à chenilles à la ferme Nordvie à Saint-Bruno-de-Guigues et les fèves ont été semées dans ces espaces où la température est augmentée par le soleil.

Je vous dirais qu’on est pas mal dans les moyennes de saison si on regarde les 30 dernières annéessouligne Madeleine Olivier, copropriétaire de la ferme.

Temps et températures de récolte

Normand Olivier enlève la paille dans un champ de fraises de grade 2.

Avec l’aimable autorisation de Marc-André Martin

L’équipe s’affaire à préparer les semis afin que les produits soient prêts pour les marchés publics. En attendant, la paille qui protège les plants de fraises est enlevée.

Dans notre région, nous avons la chance d’avoir beaucoup de neige. Normalement, la neige est ce qui protège le plan pendant l’hiver. Le rôle principal de la paille est de protéger les fraises contre un dégel printanier qui serait trop précipité comme l’an dernier.elle décrit.

La ferme Nordvie avait perdu une bonne partie de ses fraises l’an dernier en raison de la période de gel au sol au printemps. Les dégâts ont été évalués au mois de juin.

Le professeur d’agriculture biologique et de production horticole, Alain Desrochers, souligne qu’il est possible de semer des légumes tels que des épinards, des radis et des carottes si les jardins extérieurs ne sont pas trop gorgés d’eau.

Il y a peut-être même encore un peu de neige, dit-il. On n’en veut pas, mais s’il neige sur nos poireaux, c’est pas grave, ça suffit mais. Tout ce qui n’est pas frileux, persil, chou frisé, poireaux, chou-rave peut aussi être mis directement dans le jardin.

C’est aussi le moment de commencer à semer des concombres et des courges à l’intérieur.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.