Nouvelles

Tags nazis : le monument en hommage aux résistants et déportés de Sète à nouveau visé

Les inscriptions nazies ont été découvertes samedi 27 avril 2024 au monument aux Martyrs de la Résistance et de la Déportation de Rose roc sur la Corniche de Sète.

C’est à nouveau le choc après la découverte de tags à connotation nazie découverts samedi 27 avril sur le monument Rose Roc en hommage aux Martyrs de la résistance et de la déportation de la promenade Maréchal Leclerc à Sète. Des croix gammées et le nom d’Hitler ont été peints à la bombe sur l’un des parapets entourant le monument, sur le mobilier urbain dont un banc et même sur le miroir « La traversée » de Jean Denant qui fait face à la stèle commémorative.

Un précédent il y a moins d’un an

C’est déjà la deuxième fois en moins d’un an que le site à la mémoire de ceux qui ont payé de leur vie leur lutte contre la barbarie nazie est souillé de mentions évoquant les horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Le 6 novembre 2023 déjà, deux S noirs, formant le sigle SS, étaient gravés d’une main malicieuse sur la plaque de marbre apposée sur le site en hommage aux martyrs de la résistance et aux déportés. Est-ce un hasard si cet acte (réprimé par la loi, ndlr) a été commis au lendemain de la cérémonie prévue pour le 79e anniversaire de la mémoire des victimes et héros de la déportation morts dans les camps de concentration nazis (finalement annulée en raison de conditions météorologiques)? Probablement pas.

« La diabolisation des partis d’extrême droite »

« C’est avec une extrême fermeté que je condamne ces tags et dégradations qui visent à glorifier une période de guerre, d’obscurantisme, de fascisme qui n’ont pas leur place dans notre démocratie, Véronique Calueba, chef de file de l’opposition municipale de gauche et élue départementale, a immédiatement réagi dans un communiqué. La diabolisation des partis d’extrême droite donne des ailes aux nazillons et fascistes de tous bords. Soyons tous vigilants, la liberté et la démocratie sont en danger !

Une plainte devrait être déposée

Jean Denant, auteur de l’œuvre de miroir en forme de mer Méditerranée, également visée par les indicibles inscriptions (SS, du nom de la Schutzstaffel, symbole de l’extermination juive pendant la guerre), constate que c’est la première fois qu’elle est dégradée. comme ça. « On se rend compte qu’il y a des gens qui continuent de développer ce type de propos à travers le graffiti, note l’artiste. Si ce n’est pas un acte enfantin, si c’est plus politique, nous sommes très attentifs à tout cela en ce moment. La Méditerranée est un symbole qui peut servir à véhiculer des messages pas très jolis. Je condamne absolument toute référence au fascisme et au racisme.» Le créateur a prévenu les services culturels de Sète. La police a ouvert une enquête. Une plainte devrait être déposée par la Ville, comme la fois précédente.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page