Skip to content
Stradigi AI licencie pas moins de 50 employés


Stradigi AI, l’un des leaders du secteur québécois de l’intelligence artificielle (IA), se bat pour sa survie, a appris Le journal.

La jeune entreprise québécoise a mis à pied la quasi-totalité de ses employés lundi, soit 50 personnes.

Basil Bouraropoulos, PDG et co-fondateur de Stradigi, a confirmé l’information hier sans vouloir en dire plus. La société n’a récemment pas réussi à obtenir les fonds nécessaires pour poursuivre ses activités, mais tente toujours de convaincre les investisseurs d’ouvrir leurs portefeuilles.

Plus de 13 millions de dollars de QI

En 2019, Stradigi AI avait levé 53 millions de dollars auprès d’Investissement Québec et du Fonds de solidarité FTQ, qui avaient misé 13,2 millions de dollars chacun, ainsi que de la firme Holdun, propriété des descendants du magnat montréalais Herbert Samuel Holt, le rappeur américain Will. i.am, agence de publicité Cossette et Lester Fernandes, co-fondateur de Nuvei.

« Nous suivrons de près la situation de Stradigi AI et Investissement Québec accompagnera les employés mis à pied dans leur transition. Il est important de continuer à accompagner les entreprises en intelligence artificielle », a réagi Mathieu St-Amand, porte-parole du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

« Dans les circonstances actuelles, il n’est pas prévu de réinvestir » dans Stradigi, a-t-il ajouté.

Déception

« Nous sommes évidemment déçus de la tournure des événements, surtout pour les personnes mises à pied », a commenté Patrick McQuilken, porte-parole du Fonds FTQ. Il a toutefois assuré que l’institution gardait « confiance dans l’avenir de l’industrie montréalaise de l’intelligence artificielle ».

La suspension des activités de Stradigi AI est un autre coup dur pour le secteur québécois de l’IA. Fin 2020, le principal rival de Stradigi, Element AI, a été vendu à la société américaine ServiceNow pour environ 230 millions de dollars.

Plusieurs jeunes entreprises ressentent actuellement les effets de la baisse des marchés, particulièrement prononcée dans le secteur technologique.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.