Skip to content
Stellantis ne divisera pas encore son activité EV


Le directeur financier de Stellantis a eu deux nouvelles cette semaine – la société a fait mieux que prévu, en termes de revenus, pour le premier trimestre, et elle n’a pas l’intention de séparer son activité EV de son côté combustion interne.

Le directeur financier, Richard Palmer, a déclaré que lui et Stellantis ne voyaient aucun avantage à le faire, même si des rivaux comme Ford prennent des mesures pour séparer l’activité des véhicules électriques.

« Nous devons gérer l’entreprise et les actifs dont nous disposons tout au long de cette transition », a-t-il déclaré. « Il y a des avantages à avoir des flux de trésorerie générés par l’activité de combustion interne pour les investissements que nous devons faire. »

Il a également déclaré que l’entreprise était disposée à envisager de faire les choses différemment, « mais nous ne prévoyons pas de grands changements ».

Tout cela au milieu d’une augmentation de 12% des revenus. Vendre la bonne combinaison de véhicules au bon prix a aidé Stellantis à compenser tout impact négatif de la pénurie de puces semi-conductrices.

« Une augmentation de 12 % du chiffre d’affaires avec une baisse de 12 % du volume indique une très bonne performance des prix et du mix, ce qui est de bon augure pour la performance de notre marge », a déclaré Palmer.

Palmer pense que la situation de pénurie de puces s’améliorera cette année et continuera de le faire jusqu’en 2023. « Mais honnêtement, je ne peux pas donner de date à laquelle ils seront résolus », a-t-il ajouté. Il pense également que la hausse des coûts des matières premières pourrait avoir un impact « jusqu’à 50% plus élevé ».

[Image: Stellantis]

Devenez un initié TTAC. Recevez d’abord les dernières nouvelles, les fonctionnalités, les captures TTAC et toutes les vérités sur les voitures en vous abonnant à notre bulletin.

www.thetruthaboutcars.com




zimonews Fr2En2Fr