Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Stade Toulousain : Dimitri Delibes, l’as de la polyvalence


l’essentiel
Tour à tour centre ou ailier, le Toulousain fait sa place au sein de l’effectif rouge et noir.

C’est ce qu’on appelle magnifier la polyvalence qui est déjà le credo du Stade Toulousain. Cette saison, Dimitri Delibes a déjà réalisé neuf feuilles de match au Stade à trois postes différents, se révélant tour à tour ailier (deux fois), centre (six) et arrière (un contre le Stade Français). C’est au centre qu’il dispute son premier match européen de la saison avec une nouvelle victoire en Irlande, son principal pays en termes de tableau de tirage (victoire à Limerick à huis clos contre le Munster, victoire à Dublin contre le Munster, succès en Ulster , et nouveau succès à Limerick contre Munster).
Un nouveau match qui l’a fait encore grandir par la dimension physique imposée : « Avec le temps, on s’habitue, mais ce sont toujours des matchs difficiles. »
C’est donc au poste d’avant-centre qu’il a relevé ce niveau de défi physique, qui plus est dans des conditions atmosphériques difficiles. Une position qu’il a toujours gardée au fond de sa tête comme il l’a souvent confié dans nos colonnes : « C’est une position qui me tient à coeur, qui me met des étoiles plein les yeux. C’est un rêve de porter ce numéro au Stade Toulousain. »
Une polyvalence qu’il considère naturellement comme un atout : « C’est sûr, ça ajoute une corde à son arc. On en parle depuis un moment car en U23, j’ai joué plus comme centre que comme ailier. Mais il fallait que j’épaississe, remplisse un peu et surtout puisse enchaîner les matchs parce que faire un match c’est bien, mais le but c’est d’en faire six de retard. Alors, cet été, on a mis l’accent là-dessus et j’ai bien travaillé la musculation. »

De plus en plus proche des Bleus

Il reste alors à garder des repères. Surtout au centre, sachant qu’il a souvent changé de partenaire : « Ça fait cinq ans que je m’entraîne avec le groupe pro donc je ne vais pas me cacher derrière ça. Ce sont des visions différentes du jeu, savoir faire jouer ses partenaires, savoir jouer les intervalles, savoir jouer autour du 9. C’est de l’adaptation. Pour les repères défensifs, le coach de la défense Laurent Thuéry nous donne beaucoup de conseils, avec beaucoup de vidéos. Et puis à l’entraînement, on n’a pas de préjugés car il y a ce qu’il y a de mieux. « Au final, une progression qui lui a valu d’être appelé par Fabien Galthié pour les rassemblements de l’équipe de France. Un appel qu’il a vécu comme un coup de pouce : « Ça m’a encouragé, j’ai foncé, il ne faut pas trop réfléchir dans ces moments-là. Mais je sais que nous ne devons pas nous reposer sur nos réalisations. On a de beaux exemples au club de gars qui sont au top niveau mondial et qui continuent de bosser à l’entraînement. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page