Skip to content
Sous la pression médiatique, un groupe industriel se résout à payer les heures supplémentaires au minimum légal



Depuis au moins trois ans, FPT Industrial rémunère les heures supplémentaires de certains salariés en dessous du taux minimum légal. La CGT a alerté en vain. Ce jeudi, quelques jours après avoir reçu des questions de Mediapart, la direction a reconnu son erreur et annoncé un rattrapage salarial.


mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.