Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

« Sinon j’étais mort » : Jacques Dutronc se souvient de la fois où sa compagne Sylvie Duval lui a sauvé la vie


Par David Contreras

| Éditeur

Accro aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout de vos stars préférées, avec une légère préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. Même s’il a le sang chaud des Espagnols, il n’en garde pas moins son humour très français et ne recule jamais devant un jeu de mots bien intentionné.

Dans une interview pour « Sept à quatre » dimanche 12 novembre, Jacques Dutronc a évoqué sa relation privilégiée avec sa compagne, Sylvie Duval. Le chanteur est revenu sur l’époque où celle qui partage sa vie depuis 1997 l’a sauvé de la mort.

"Sinon j'étais mort" : Jacques Dutronc se souvient de la fois où sa compagne Sylvie Duval lui a sauvé la vie

« Sinon j’étais mort » : Jacques Dutronc se souvient de la fois où sa compagne Sylvie Duval lui a sauvé la vie

Le reste après l’annonce

Jacques Dutronc est une véritable légende de la chanson française et à 80 ans aujourd’hui, il continue de faire parler de lui. Son autobiographie sort le 16 novembre Et moi et moi et moi édité par Cherche midi. Hier, l’artiste était l’invité du portrait de la semaine de Sept à huit et il en a profité pour parler des amours de sa vie, à commencer par Françoise Hardy. Une femme à qui il a eu du mal à avouer ses sentiments. « J’ai toujours eu du mal à lui dire des mots d’amour, des choses comme ça. J’ai du mal à dire ça. Ce n’est pas mon truc, je ne sais pas. Vous pourriez le deviner. »explique le crooner aux fameuses lunettes de soleil fumées.

Après Françoise Hardy, sans être divorcé, le père de Thomas Dutronc s’est mis en couple avec Sylvie Duval, une ancienne maquilleuse discrète rencontrée sur le tournage de Place Vendôme. Une histoire qui continue aujourd’hui et sur laquelle le chanteur est également revenu. « Françoise (Hardy) m’a sauvé la vie et elle, Sylvie, m’a sauvé la vie »dit-il, avant d’en dire plus : « Sylvie m’a sauvé la vie, j’en ai la preuve et j’ai même le coupable toujours là. Il est noir et blanc et c’est un chat. Il m’a fait tomber de tous les escaliers. Je suis tombé et je me suis ouvert de là à là. » Jacques Dutronc trace alors un trait allant de sa voûte plantaire jusqu’à son menton pour expliquer la gravité de sa blessure.

Sinon j’étais mort et je n’aurais pas la joie d’être avec toi maintenant

Face à la situation dangereuse pour l’artiste, Sylvie Duval prend les choses en main. « C’est elle qui a décidé de m’emmener très vite à l’hôpital et à l’hôpital j’ai eu un hématome… J’étais noir jusque-là », explique-t-il en montrant la moitié de son buste. Face à Audrey Crespo-Mara, l’interprète de Cactus continue son histoire qui aurait pu tourner au drame : « Ils m’ont mis dans un jet et m’ont emmené à la Pitié-Salpêtrière (à Paris, ndlr) et ils m’ont immédiatement opéré. Sinon je serais mort et je n’aurais pas la joie d’être avec toi maintenant ».

Une histoire incroyable que Jacques Dutronc n’avait pas encore racontée. Il a également découvert lors de ce long entretien que Françoise Hardy souhaitait le quitter. « Ha, elle voulait me quitter ? Tu as bien fait de me dire ça. Je ne m’en souviens pas… »a-t-il répondu à son interlocuteur après avoir appris la nouvelle.

Le reste après l’annonce

Le reste après l’annonce

gn enter

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page