Skip to content
Shapovalov éliminé en quarts avec l’usure de Casper Ruud


Moins de 24 heures après sa victoire fracassante face à un Rafael Nadal amoindri, le Canadien a été battu de justesse 7-6 (9/7) et 7-5 par le n°10 de l’ATP.

Pourtant, Shapovalov a eu ses chances, bien que rares. Il avait un point de manche dans chacun des engagements, sans jamais pouvoir les convertir.

À l’opposé, Ruud a réussi, avec une pioche et une pelle, à briser Shapovalov pour la première fois de la partie lors du 11e jeu du deuxième set, après avoir vu son rival lui claquer la porte au nez à huit reprises.

Ce match, qui a duré 14 minutes, est aussi le seul du match qui s’est soldé par une interruption de service.

Je n’étais pas aussi calme que j’en avais l’air, a déclaré Ruud lors d’un entretien sur le terrain. Les occasions étaient là, j’étais nerveux sur les balles de break, surtout face à un bon serveur comme Shapo. Celui que j’ai converti m’a permis de gagner.

Les deux joueurs ont multiplié les longs échanges en fond de terrain, variant les arcs et les angles de leurs tirs.

Le plus impulsif des deux, Shapovalov est souvent venu au filet pour faire bouger les choses. Au final, il a réussi 28 coups gagnants, mais a également commis 35 fautes directes.

Ruud, en revanche, s’est montré particulièrement efficace au service. Il a mis 72% de ses premiers services en jeu, ne concédant que deux balles de break à son rival canadien.

Avec un taux de réussite de 63 %, Shapovalov s’est exposé aux brillants retours de son rival norvégien. Ruud s’est accordé 15 balles de break, mais n’en a converti qu’une. Le seul break du match aurait fait la différence.

En demi-finale, Ruud affrontera le vainqueur du duel prévu en soirée à Rome entre Novak Djokokiv et le Québécois Félix Auger-Aliassime.

Ce sera le premier duel entre les deux joueurs et la première occasion pour le Québécois d’affronter un rival classé premier au monde.

Ça va être un grand défi, peu importe contre qui je suis », a déclaré Ruud. J’adorerais avoir une revanche contre Djokovic qui m’a battu ici en demi-finale en 2020. C’est le meilleur joueur du monde.

Ce sera un défi difficile, peu importe à qui je fais face. Je voudrais une revanche contre Novak, c’est le meilleur joueur du monde et il est 16 sur 16 en quart de finale à Rome.

En bas de tableau, Alexander Zverev n’a pas vraiment été mis en difficulté par Cristian Garin. A force de patience, il s’est logiquement imposé pour accéder aux demi-finales.

Alexandre Zverev à Rome

Photo : Getty Images/Alex Pantling

Le 3e du classement mondial s’est imposé face au Chilien (45e) en deux sets 7-5 et 6-2 en 1 h 51 min.

L’Allemand, finaliste à Madrid dimanche, rencontrera en demi-finale le Grec Stefanos Tsitsipas (5e), ​​vainqueur de l’Italien Jannik Sinner (13e) en deux sets de 7-6 (7/5) et 6-2.

Ce sera le troisième duel en demi-finale du tournoi Masters 1000 en moins d’un mois entre Tsitsipas et Zverev. Le Grec s’est imposé à Monte-Carlo en avril, tandis que l’Allemand a pris sa revanche à Madrid la semaine dernière avant de s’incliner en finale face à Carlos Alcaraz.

Zverev a remporté l’Open d’Italie en 2017.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.