Skip to content
Série contre les Kings: les Oilers voyagent en bus pour éviter les tests COVID-19

Un vol charter direct aurait épargné aux joueurs des Oilers des heures de transit.

La franchise de hockey d’Edmonton a cependant choisi de placer ses joueurs sur un vol vers Vancouver et de les faire passer la nuit dans un hôtel avant de les installer dans un autobus pour traverser la frontière canado-américaine en direction de Belligham, dans l’État de Washington. De Bellingham, l’équipe s’est envolée pour Los Angeles pour le match de vendredi contre les Kings.

Cette tournure de voyage a permis à l’équipe d’éviter les tests COVID-19 avant d’entrer aux États-Unis, car les restrictions dans ce pays obligent les personnes entrant par avion à fournir un test COVID-19 négatif. . Cette exigence ne s’applique pas lorsque le voyage se fait par voie terrestre.

Décision collégiale

L’entraîneur-chef des Oilers, Jay Woodcroft, a expliqué que le parcours choisi est certes plus long, mais qu’il était plus intelligent de le faire de cette façon.

Jay Woodcroft, s’exprimant vendredi après l’arrivée de l’équipe à son hôtel du centre-ville de Los Angeles, a ajouté que le choix d’emprunter la voie terrestre avait été fait avec l’accord des joueurs.

 » Je pense que c’était la meilleure décision possible pour [le ] groupe, une décision à laquelle nous avons longuement réfléchi. »

Une citation de L’entraîneur-chef des Oilers Jay Woodcroft

L’équipe n’a pas encore décidé si elle ferait le même voyage si la série revenait en Californie pour un éventuel sixième match. La série est à égalité 1-1 jusqu’à présent.

Edmonton n’est pas la seule équipe sportive professionnelle à avoir choisi de traverser la frontière en autobus pour des raisons liées à la COVID-19. Des clubs de basket de la NBA, comme les Raptors de Toronto ou encore des équipes de baseball comme les Red Sox, ont déjà utilisé cette stratégie.

Avec des informations de Gemma Kartens-Smith de La Presse canadienne

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.