Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Satisfaction dans la région après une annonce sur les donneurs homosexuels

Héma-Québec déploie dès aujourd’hui un formulaire d’admissibilité au don de sang non genré.

Ce formulaire évalue désormais les donneurs en fonction de leur mode de vie et de leurs comportements individuels et non plus en fonction de leur appartenance à un groupe jugé à risque, comme l’a longtemps été la communauté homosexuelle.

Le porte-parole d’Héma-Québec, Laurent Paul Ménard, estime que cette décision transforme le don de sang en un geste inclusif.

Auparavant, l’évaluation était basée sur l’appartenance à un groupe jugé à risque. On pourrait ainsi se retrouver dans une situation où un couple d’hommes homosexuels dans une relation stable depuis longtemps pourrait ne pas se qualifier pour donner du sang.il explique.

Héma-Québec emboîte le pas au Royaume-Uni, où une telle initiative est en vigueur depuis juin 2021, ainsi que dans les autres provinces canadiennes, qui ont quelques mois d’avance.

Selon les données du modèle britannique, Laurent Paul Ménard ne croit pas que ce changement augmentera significativement le bassin de donneurs au Québec. Si cela se produit, nous serions très heureux. Seul le temps nous le dirail dit.

Pride Val-d’Or satisfait

L’organisation Fierté Val-d’Or considère qu’il s’agit d’un pas en avant important.

Au-delà de la possibilité d’augmenter l’approvisionnement de la réserve de sang, ce geste est très symboliqueexplique le médecin de famille François Venne […] Ce qui nous satisfait, c’est la valeur symbolique de cette décision. Elle permet aux homosexuels de faire comme le reste de la société, c’est-à-dire d’aider à sauver des vies. »

Ça permet à des hommes gais, comme moi, de pouvoir donner du sang et peut-être de sauver une vie, ajoute le membre du conseil d’administration de la Fierté Val-d’Or. Héma-Québec doit fonder ses décisions sur des données scientifiques. La science nous dit que ce n’est pas l’orientation sexuelle qui augmente le risque de contracter une maladie transmissible par le sang, mais les pratiques sexuelles.

Comme François Venne, M. Ménard mentionne qu’une telle initiative ne présente aucun risque pour les bénéficiaires.

Rappelons qu’Héma-Québec sera en Abitibi-Témiscamingue du 5 au 8 décembre. L’organisme, qui recueille en moyenne 1 000 dons par jour, espère atteindre un tel chiffre lors de son séjour dans la région.

L’organisme communautaire Fierté Val-d’Or organise un événement annuel du même nom qui s’étend sur quelques jours en juin pour célébrer la diversité sexuelle et la diversité des genres.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page