Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueNouvelles locales

Saint-Étienne : Gaël Perdriau déchu de ses fonctions à la Métropole

[ad_1]

Programme neuf à Saint-Étienne. Dès l’ouverture des débats au Conseil métropolitain le jeudi 8 décembre, une « vœu d’imposer le respect de la morale et de l’éthique des conseillers métropolitains » a été présenté par une demi-douzaine d’élus. Sentant le vent tourner, Gaël Perdriau coupa court aux discussions : « J’entends le besoin de certains de me voir prendre du recul »a-t-il admis en annonçant son « retrait total » de la métropole de Saint-Étienne, avant de quitter précipitamment la séance.

Après avoir longuement débattu du vœu déposé, le couperet tombe : l’assemblée vote à une large majorité « pour » la démission de son président. A 73 voix pour, 37 contre, et 9 blanches ou nulles, selon le premier vice-président de la collectivité, Hervé Reynaud. Un résultat accablant pour Gaël Perdriau, évincé de la métropole, mais qui reste tout de même maire de Saint-Étienne. Pour l’instant. Le vœu indique que « le contexte juridique pèse lourd sur la métropole ». « M. Perdriau a perdu toute légitimité à exercer un mandat (…) s’il a encore un soupçon de dignité, il doit quitter ses mandats au plus vite », conclut le texte. Une demande formulée en référence au feuilleton judiciaire extraordinaire qui secoue la ville depuis trois mois.

Au cœur de l’enquête en cours, le tournage d’une vidéo à caractère sexuel dans laquelle on voit l’ancien premier adjoint centriste de la ville, Gilles Artigues, se faire masser par un homme dans une chambre d’hôtel, fin 2014 Accusé par la victime d’avoir enregistré ses images à son insu dans le but de le faire chanter, Gaël Perdriau a été placé en garde à vue mi-septembre. Elu à Saint-Étienne en 2014 et réélu en 2020, l’intéressé n’a cessé de clamer son innocence depuis le début de la procédure.

Mediapart avait dévoilé en novembre des enregistrements audio mettant directement en cause l’élu dans cette affaire, avant de subir la censure préalable d’un futur article à ce sujet par le tribunal de Paris, le 18 novembre, à la demande du conseil de Gaël Perdriau. Cette atteinte sans précédent à la liberté de la presse a suscité un tollé médiatique et politique immédiat. Le juge est finalement revenu sur sa décision à la fin du mois, annulant l’ordonnance de censure préalable.

Cela a permis aux médias de révéler de nouvelles informations sur le maire de Saint-Étienne. L’article précise cette fois que Gaël Perdriau aurait accusé à tort Laurent Wauquier d’être un pédocriminel, avant de s’avouer une pure calomnie à son encontre. Suite à ces révélations, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a annoncé qu’il portait plainte pour diffamation contre le maire de Saint-Étienne. Ce jeudi, Gaël Perdriau a dénoncé à l’AFP la « bombardement médiatique » dont il serait victime, fondée, selon lui, sur « enregistrements illégaux ». Le maire attaque à nouveau Laurent Wauquiez, croyant qu’il mènerait une « politique hostile » contre la métropole de 400 000 habitants. Ces multiples révélations ont embarrassé la droite, dans le camp des Républicains, au point d’exclure Gaël Perdriau du parti. L’avenir s’assombrit de jour en jour pour le maire de Saint-Étienne.

[ad_2]
Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page