Skip to content
Roman Abramovich vend Chelsea pour la somme record de 5 milliards d’euros

Un groupe dirigé par Todd Boehly, copropriétaire de l’équipe de baseball des Dodgers de Los Angeles, va acquérir Chelsea dans le cadre d’une offre massive de 4,25 milliards de livres (4,97 milliards d’euros), a annoncé le club de football londonien dans la nuit de vendredi à samedi.

Roman Abramovich et Chelsea ont trouvé un repreneur : Un groupe dirigé par Todd Boehly, copropriétaire de l’équipe de baseball des Los Angeles Dodgers, a fait une offre colossale de 4,25 milliards de livres (4,97 milliards d’euros) pour le rachat des Blues, le plus grand somme jamais dépensée pour un club de sport.

« Le Chelsea Club peut confirmer que les conditions ont été convenues pour qu’un nouveau groupe de propriétaires, dirigé par Todd Boehly, Clearlake Capital, Mark Walter et Hansjoerg Wyss, acquièrent le club », a déclaré le Chelsea FC dans un communiqué. court communiqué publié tard dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mai.

>> À lire : « Roman Abramovich, oligarque russe et premier des milliardaires du football »

C’est la fin d’une ère qui a commencé en 2003 avec l’arrivée à la tête de Roman Abramovich, qui avait acheté les Bleus pour 140 millions de livres. Grâce à la manne financière de l’oligarque russe, proche du Kremlin, Chelsea, jusque-là un deuxième couteau du football anglais, s’est soudainement transformé en un acteur majeur sur le plan national et européen, accumulant notamment cinq titres en Premier League. et deux Ligues des Champions (2012, 2021).

Dans la tourmente après l’invasion russe de l’Ukraine, le milliardaire russe, visé par les sanctions de Londres, avait mis le club londonien en vente le 2 mars, insistant sur le fait qu’il ne demanderait pas le remboursement des emprunts contractés par le club tout au long de son 19- règne d’un an et que tous les bénéfices de l’opération iraient aux victimes de la guerre.

Après un long processus d’appel d’offres impliquant plusieurs groupes, Todd Boehly et ses partenaires investisseurs ont été choisis par la banque new-yorkaise Raine Group, qui supervise la vente.

« La vente devrait être finalisée fin mai sous réserve de l’obtention de toutes les approbations réglementaires nécessaires », a déclaré Chelsea dans son communiqué.

Actions caritatives

Le groupe d’investisseurs est composé, outre Todd Boehly, de Mark Walter, copropriétaire avec lui des Dodgers, du milliardaire suisse Hansjoerg Wyss, fondateur de la société de fabrication de matériel médical Synthes, et de la société d’investissement américaine Capitale de Clearlake. .

« Sur l’investissement total qui sera réalisé, 2,5 milliards de livres (2,92 milliards d’euros) serviront à racheter les parts du club et cette somme sera déposée sur un compte bancaire britannique gelé avec l’intention de donner 100% à une association caritative comme validé par Roman Abramovich », a déclaré le club. « Le feu vert du gouvernement britannique sera nécessaire pour que ces fonds soient transférés du compte bancaire gelé », a-t-il ajouté.

Les nouveaux propriétaires se sont également engagés à investir 1,75 milliard de livres sterling supplémentaires (2,04 milliards d’euros) au nom du club, indique le communiqué.

L’officialisation du rachat de Chelsea est une bouffée d’oxygène pour l’équipe anglaise alors que l’opération commençait à s’éterniser. Car depuis leur vente le 2 mars, les Bleus évoluent en Premier League grâce à une licence spéciale qui les empêche de renouveler les contrats existants et de recruter des joueurs. Une licence qui doit prendre fin le 31 mai.

Après une longue série de victoires dans la foulée de l’annonce de leur prochain changement de propriétaire, Chelsea a peiné sportivement ces dernières semaines, avec notamment une élimination face au Real Madrid en quart de finale de la Ligue des champions, dont il est le titre. titulaire.

Troisième de Premier League à trois journées de la fin du championnat, le club est pourtant en très bonne voie pour terminer dans le top quatre, ce qui donne accès à la C1 la saison prochaine.

Avec l’AFP

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.