Skip to content
Robert Leeming : pas de libération conditionnelle avant 25 ans de prison, selon le procureur

Selon lui, sa demande est justifiée, entre autres, parce que le meurtre d’Aliyah devait comporter des éléments de planification.

Il a tué Aliyah l’heure où il a tué Jasmine au lieu de trouver un moyen de l’épargnerdit le procureur de la Couronne.

En octobre 2019, Robert Leeming a plaidé coupable du meurtre au deuxième degré de sa compagne Jasmine Lovett, commis en avril de la même année. Mais il a nié être responsable du meurtre de la jeune fille.

C’est en janvier 2022 qu’il est reconnu coupable par le juge Keith Yamauchi.

Une condamnation pour meurtre au deuxième degré entraîne automatiquement une peine d’emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 à 25 ans.

L’avocat Balfour Der propose que la libération conditionnelle soit possible après 20 ans de prison, pour faciliter sa réhabilitation. Nous ne pouvons pas prédire l’avenir. Vous ne pouvez pas savoir à quoi ressemblera Mr Leeming dans 20 ansdit-il au juge.

De plus, Maître Der et le procureur de la Couronne proposent que l’éligibilité à la libération conditionnelle soit comprise entre 15 et 20 ans pour le meurtre de Jasmine Lovett, 26 ans, la mère de la jeune fille.

Les familles des victimes étaient présentes à l’audience, notamment la grand-mère paternelle d’Aliyah Sanderson qui a fait une déclaration entrecoupée de plusieurs sanglots.

Entre autres choses, elle a lu un poème pour exprimer la douleur qu’elle ressent. Tu me manques, c’est injuste, où es-tu ?conclut son poème.

Le juge Yamauchi devrait rendre sa décision à la mi-novembre.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.